CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NATIONALE FEMININE. Douvres étrille l’Avant-Garde, le duel des cancres pour Caen Nord

27 avril 2018 - 11:07

20ème journée de Pré-Nationale Féminine. Si la course au Titre et celle au maintien sont réglées, il y a encore une course pour le podium. Et Cherbourg a gagné des points.

Publié le 24 Avr 18 à 12:01
Avec 49 points du banc et sept joueuses à 10 points et plus, Douvres a réussi une magnifique performance collective. (©Page Facebook du Douvres BCN)

 

Les chiffres de la journée :
– 2, seulement deux victoires à domicile (elles sont pour Cherbourg et Douvres).
– 7, soit le nombre de joueuses à au moins 10 points du côté de Douvres.
– 49, le banc douvrais a été ultra-efficace : 49 pions !
– 30, les filets n’ont pas beaucoup tremblé avec seulement trente réussites à 3-points sur la journée.
– 0, jamais le Caen Venoix ne sera parvenu à atteindre les 10 points sur un quart-temps.
– 15.3, un Top 10 des scoreuses faiblard avec 15.3 points de moyenne (merci Le Roux et ses 30 points).
– 20, vingt matches… vingt victoires… La Glacerie, quoi…
– 1, un seul changement au classement. Si le Top 4 est décidé, il n’en est rien pour les deux places restantes sur le podium.

Les séries en cours : 20 victoires pour La Glacerie / 3 défaites pour Mondeville

L’affiche de la prochaine journée : LA GLACERIE vs DOUVRES

 

S’il n’y a plus de réels enjeux dans ce championnat, il en reste des petits : une place dans le Top 5 (La Hague vs Ifs), une place sur le podium (Cherbourg vs Bayeux vs Douvres), ne pas terminer lanterne rouge (Caen Nord vs Caen Venoix) et pour La Glacerie, terminer invaincue. 

Pour la place de la lanterne rouge, cela s’est peut-être décidé dimanche avec le duel entre les deux équipes caennaises d’ores et déjà reléguées. Avec sa victoire surprise face à Douvres et de bonnes performances (notamment défensives), Venoix partait favori… et c’est pourtant le Caen Nord qui s’imposa 27-43. Comptant plusieurs absences, maladroites et limitées par la défense nord-caennaise, les joueuses de Franck Dziuk ont, une fois de plus, brillé par leur inefficacité offensive (aucune joueuse à plus de 6 points et aucun quart-temps à 10 points). Venoix voulait emballer le rythme du match et n’y est pas parvenu face à une équipe de Caen Nord qui a intelligemment ralenti le jeu. Cette victoire assure quasiment la onzième place au CNB et pourrait peser lourd en cas d’éventuel repêchage.
On avait une autre opposition directe mais cette fois-ci, c’est le podium (et surtout la deuxième place) qui était en jeu. C’était le choc de la journée et ce dernier accoucha d’une souris :
se déplaçant à six à Cherbourg, Bayeux n’a pas pu exister et s’incline 66-40. Voyant un adversaire en effectif réduit, les Manchottes ont rapidement réglé l’affaire avec une défense solide, agressive et aux ¾ du terrain. Le score à la pause pique les yeux : 42-15 ! L’équipe de Bayeux, réputée comme étant l’une des plus prolifiques en terme de points, limitée à 15 unités en vingt minutes, ça ne s’est pas vu cette saison. Les Bajocasses ont un petit sursaut d’orgueil en seconde période mais rien d’inquiétant pour l’ASC qui continue de presser défensivement (au grand dam de l’entraîneur adverse). Avec cette victoire, les Cherbourgeoises piquent la deuxième place à leurs victimes du jour.

On reste dans le haut de tableau avec Douvres qui a infligé une des plus grosses gifles de la saison à l’Avant-Garde Caen : 96-40 ! 56 points d’écart ! Se déplaçant en effectif diminué, les Caennaises ont dû faire face à des Douvraises incroyablement collectives (tout le monde marque, sept joueuses à 10 points et plus). Le match est fait à la pause : 46-17 ! Douvres va-t-il se relâcher en seconde période ? Que nenni, non point (cf Jacques Monclar) ! Le DBCN cumule un 50-23 sur les deux derniers quarts, la défense reste solide et le collectif est toujours parfaitement huilé. En face, seule Pinto-Lutumba arrive à sortir un peu son épingle du jeu. Douvres conserve un espoir de podium mais attention, car lors de la prochaine journée, il faudra se rendre à La Glacerie.
La Glacerie, déjà titrée, déjà Championne mais qui conserve un objectif : le « Perfect » ! Terminer la saison invaincue, le 22-0 ! Un objectif que les Glacériennes avaient loupé pour deux petites défaites il y a deux ans.
Se déplaçant à Alençon, l’USLG a eu chaud mais s’en est sortie : 48-60. Face à une équipe jeune, le leader ne pouvait pas autant compter sur sa tactique habituelle : courir tout le temps et presser en défense jusqu’à ce que l’adversaire soit rincé physiquement. Incroyablement maladroites près du cercle (la défense ornaise n’y est pas étrangère), les filles de Jérôme Luce sont menées à la mi-temps par la plus petite des marges. Alençon va perdre un peu en intensité défensive et l’adversaire va en profiter pour créer un premier écart. Les Alençonnaises vont grignoter leur retard et seront même proches de passer devant mais La Glacerie gère mieux sa fin de match et conclut par un buzzer qui rend l’addition un peu sévère pour l’UBCUA. Un match agréable qui se termine par une nouvelle victoire manchotte, la vingtième en autant de matches.

On termine cette synthèse avec les deux équipes candidates à une place dans le Top 5 : La Hague et Ifs. Et on n’est pas plus avancé puisque les deux formations se sont imposées.
En déplacement à Mondeville, La Hague s’est appuyée sur un excellent départ pour repartir avec la victoire : 55-69. Démarrant fort offensivement et motivées à l’idée de conserver la cinquième place, les Urvillaises-Nacquevillaises prennent 14 points d’avance. Passant en zone et accentuant son jeu rapide, Mondeville retrouve des couleurs. Le match devient assez agréable à voir et l’intensité physique monte. L’USOM effectuera plusieurs retours au score mais à chaque fois, La Hague marquera le panier nécessaire pour tenir l’adversaire à distance. Au final, le faux départ des Mondevillaises pèsera dans la balance… ainsi qu’un manque de réussite près du cercle des locales.
Concernant
les Ifoises, celles-ci se déplaçaient à Cabourg et en repartent avec une très belle victoire : 52-74. Et pourtant, ce sont les Cabourgeaises qui rentrent le mieux dans la rencontre… avant de s’écrouler. Couplé cela avec une défense ifoise excellente et une attaque portée par un collectif bien en place et une Maëva Le Roux en forme (30 points), Ifs prend logiquement l’avantage à la pause avant de terminer le match avec un troisième quart-temps à sens unique. Le CBI fait logiquement gonfler l’écart face à une équipe en manque de rythme (et d’entraînement). Ifs revient à un bilan de 50% de victoires mais devra espérer deux victoires, combinées à deux défaites de La Hague, pour accrocher la cinquième place

Maintenant, place à une trêve… d’un mois ! Un mois avant les deux derniers matches… Vive le calendrier !

 

DOUVRES BCN : 96
AVANT GARDE CAEN : 40
[24-9, 22-8 (46-17), 22-13 (68-30), 28-10]

Antoine Dufour (COACH DBCN) : « Bien ! Belle victoire ! Un grand bravo aux filles qui ont su réagir par rapport à la grosse déception de la semaine dernière. Les consignes ont été respectées, les filles ont mis les bonnes intentions et ont eu un esprit irréprochable. On a donc neuf joueuses qui ont pris du plaisir et ça s’est ressenti sur le terrain. Les stats sont parlantes : neuf joueuses à au moins 6 points, neuf joueuses à quinze minutes de jeu. On rentre bien dans la rencontre, on a de très bonnes intentions défensives, la seule qu’on a du mal à tenir c’est Jarria Pinto-Lutumba mais toutes les autres, on les a tenues. Sur la deuxième mi-temps, on voulait remettre du rythme dès l’entame du troisième quart. Les filles l’ont fait et on a agrandi l’écart dans le quatrième. Bravo aux filles, dommage de ne pas faire ça à tous les matches. Bon arbitrage. À partir du moment où on fait une bonne semaine d’entraînement, ça se ressent le dimanche. »

Mathieu Auzoux (COACH AGC) : « On a toujours nos problèmes d’effectifs en faisant signer la charte PNF à une jeune joueuse de D1, on est parti à six et j’ai appris en arrivant qu’on avait une joueuse bien malade mais qui est venue quand même. On s’attendait à un match compliqué face à une équipe qui n’avait pas apprécié la défaite du match aller. Douvres présente une équipe au complet. Et derrière, nous on est occis par la chaleur, on se frustre, on est en retard, on est maladroit et de l’autre côté, Douvres a répété ses gammes. À la mi-temps, je cherche des solutions face à une équipe où neuf joueuses ont marqué, ça marque à toutes les distances et dans tous les angles, on prend tout. Dès qu’on fatigue, on prend du jeu rapide. Un match de m*rde avec un corps arbitral tout à fait incohérent, avec Elise Amice qui ne l’ouvre jamais et qui prend une technique après avoir dit aux arbitres qu’ils étaient nuls. Marine Maurouard est ciblée et on ne siffle aucune antenne à l’adversaire, elle sort car pénalisée par les fautes et c’est Jarria Pinto-Lutumba qui est ensuite ciblée. Ça n’excuse rien, ce n’est pas à cause de ça si on perd, l’écart est logique. Au passage, c’est Laurent Lebarbier qui reprendra l’équipe l’an prochain. »

– 17fts DBCN, 12/19 lf DBCN, 4 3pts DBCN, 16fts AGC, 8/17 lf AGC, 2 3pts AGC, 1ft T AGC

Marque DBCN : *M. Joba 11pts, *M. Gautier 11pts, A. Volard 14pts, C. Besançon 14pts, *J. Levernieux 6pts, *C. Miquelot 8pts, P. Plouhinec 11pts, K. Cybulska 10pts, *A. Bluche 11pts

Marque AGC : *C. Guermont 2pts, A. Sadeghi , *E. Amice 2pts, *M. Maurouard 7pts, *E. Pailler 12pts, *J. Pinto Lutumba 17pts

 

CTC UBCU ALENCON : 48
US LA GLACERIE : 60
[15-11, 9-12 (24-23), 10-19 (34-42), 14-18]

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « On est passé tout près de faire chuter le leader invaincu… et invincible ! Mais il aurait fallu arrêter le match à la mi-temps puisqu’on menait d’un point. On est moins bien défensivement en début de deuxième mi-temps et on est mené d’une petite dizaine de points à l’entame du dernier quart. On parvient à trouver les ressources nécessaires pour revenir au score et on est tout proche de passer devant mais nos adversaires gèrent mieux leur fin de match et finissent par s’imposer. Je suis content de l’intensité que les filles ont su mettre en défense, il manque encore un peu de maîtrise offensive pour nous approcher du niveau d’une belle équipe de Championnes comme celle de la Glacerie mais on ne peut qu’être satisfait des progrès réalisés depuis le début de la saison. »

Jérôme Luce (COACH USLG) : « Une première mi-temps hyper compliquée où on n’a aucune adresse, on doit être à 6/25 dans la raquette. Défensivement, on fait le boulot mais on n’a pas réussi à donner des solutions au porteur de balle. On ne proposait rien dans une salle où il faisait une chaleur extrême. Alençon n’avait qu’une envie : battre un autre gros client (après Cherbourg). Sur la deuxième mi-temps, on démarre fort et on prend rapidement cinq ou six longueurs d’avance, on joue plus en percussion et on met des tirs dans la raquette au bon moment. On agrandit l’écart à la fin avec un dernier tir au buzzer. 12 points, c’est sévère pour Alençon. Nos filles chantaient dans le vestiaire, ce qui prouve bien que ça n’a pas été facile et que tout le monde était fier d’aller chercher cette victoire face à une équipe jeune qui galope. La victoire est belle, la manière n’y était peut-être pas mais quand on est moins bon, si on gagne, c’est toujours une bonne chose. Dire qu’on ne joue pas le 22-0 serait malhonnête. »

– 17fts UBCUA, 13/22 lf UBCUA, 1 3pts UBCUA, 2fts U UBCUA, 19fts USLG, 9/22 lf USLG, 3 3pts USLG, 1ft U USLG

Marque CTC UBCUA : M. Roy, *A. Senegas 12pts, *L. Mesnage 3pts, *L. Dejoux 6pts, A. Thierry 6pts, C. Azziza 7pts, L. Guyomard Llorca 3pts, *P. Cool , *C. Legris 11pts

Marque USLG : *L. Lecacheur 12pts, *C. Dréan 10pts, L. Duval 5pts, *S. Delœuvre 9pts, *F. Sorel 2pts, *J. Cossais 12pts, M. Pinsard 10pts, N. Ouvrard-Cornu

 

CAEN VENOIX BASKET : 27
CAEN NORD BASKET : 43
[8-13, 6-9 (14-22), 5-10 (19-32), 8-11]

Franck Dziuk (COACH CVB) : « On a été dans nos standards en défense malgré le fait que Mathilde Coutant et Elise Sauvetre aient été absentes. On a réussi à plutôt bien défendre sur Camille Godard. Maintenant, 27 points marqués, c’est une misère. Si encore on ne s’était pas créé les positions de shoots mais on les a eues. J’ai deux regrets, l’adresse calamiteuse et sachant que Caen Nord était six, qu’il faisait chaud dans le gymnase et que Camille Godard n’est pas la plus rapide du circuit, je voulais qu’on emballe, ce qu’on a été incapable de faire. Je suis persuadé que mes joueuses avaient envie de bien faire mais dès qu’il y a un peu d’enjeu, elles se contractent. Il va falloir grandir sur ces choses-là, je suis excessivement déçu. »

Boris Renaux (COACH CNB) : « L’enjeu était de ne pas terminer à la dernière place et d’être le mieux classé possible en cas d’éventuel repêchage. Face à une équipe à notre portée, j’avais dit aux filles que si on voulait gagner, il fallait encaisser moins de 42 points. J’ai décidé de faire boîte sur Peribe, on l’a très bien fait, on savait qu’elles allaient avoir du mal sans elle. On a réussi à limiter les drives, les contre-attaques, ce qui fait qu’on encaisse 27 points. En attaque, on n’a pas été magique mais j’avais demandé aux filles de jouer plus long et de ne pas perdre de ballons, là-dessus aussi, les filles ont été à l’écoute. »

– 19fts CVB, 4/14 lf CVB, 1 3pts CVB, 14fts CNB, 12/19 lf CNB, 3 3pts CNB, 1ft U CNB

Marque CVB : *P. Barre 5pts, C. Quentel 4pts, *Z. Schmitt 6pts, *M. Leboucher 2pts, *L. Peribe 2pts, M. Lazzaro 4pts, L. Plusch 2pts, *M. Azema 2pts

Marque CNB : *A. Leroy 6pts, *T. Lebourgeois 4pts, *A. Monteiro 11pts, *L. Bennett 4pts, M. Lecourtois 2pts, *C. Godard 16pts

 

AS CHERBOURG : 66
CS BAYEUX : 40

[15-7, 27-8 (42-15), 14-16 (56-31), 10-9]

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « Bayeux arrive à six, nous, on était déterminé à jouer notre match un peu dans la même dynamique que la semaine précédente. On est dans la même intensité et à la mi-temps, la messe était dite. On fait tourner l’effectif, les joueuses du banc ont fait le taf et on commence vraiment à sentir une vraie homogénéité. Après, dans les dernières minutes, c’est un petit peu de la bouillie de basket, notamment offensivement, ce qui empêche l’écart d’être plus conséquent. Dans le troisième quart, Bayeux a un petit sursaut d’orgueil et dans le quatrième quart, dans les cinq premières minutes, le CSB ne marque rien. On avait été très bien arbitré la semaine dernière, ça a été un peu la même chose avec deux arbitres nationaux qui ont laissé jouer, qui ont laissé faire un match physique, comme un match de haut de tableau Pré-Nat’. Je ne savais pas que sa sixième joueuse était blessée. Nous, on joue un match de basket, je ne me suis pas préoccupé du reste. Déjà, on n’a pas fait une défense tout-terrain mais une défense ¾ terrain et si elles sont six, ce n’est pas de ma faute. La semaine dernière, on met 40 points à Mondeville, je n’aurais dû jouer qu’une mi-temps ? C’est un match pour la deuxième place et il se pointe à six, ce n’est pas de ma faute. Je suis navré d’apprendre que Bayeux avait une joueuse de blessée, on n’en a pas été informé. Pour nous, respecter l’adversaire, c’est jouer quarante minutes, c’est ça aussi le respect du basket. Et puis sur l’arbitrage, on a deux arbitres nationaux très bons qui ne nous ont pas avantagés, bien loin de là. »

Jean Malassigné (COACH CSB) : « D’abord, Cherbourg mérite sa victoire. Nous, on est six joueuses avec Ludivine Barthes-Raucq qui se blesse à l’échauffement, donc, j’ai cinq joueuses dont deux qui ne s’entraînent pas la semaine parce qu’elles ne peuvent pas et deux autres qui n’ont qu’un entraînement dans les pattes. Forcément, Cherbourg défend tout-terrain. Nous, on est catastrophique dans l’adresse aux tirs et dans les pertes de balles. Ce qui fait qu’à la mi-temps, on a un score de 42 à 15 ! 42 à 15 ! À la mi-temps, je dis que soit on laisse filer, soit on a un peu d’orgueil. Et on gagne la deuxième mi-temps en retrouvant un petit peu d’adresse. Ce que je n’ai pas apprécié c’est que, lorsque tu mènes de 25 points à quatre minutes de la fin et que tu continues de faire de la défense tout-terrain face à une équipe sans rotations… tu respectes l’adversaire, on ne va pas humilier l’adversaire en défendant quarante minutes en tout-terrain parce qu’elles sont cinq en face. Continuer de faire une défense agressive sur des filles qui ne peuvent pas sortir, ne peuvent pas souffler… Après, peut-être que le coach a l’objectif de finir à la deuxième place ou de finir meilleure défense comme il l’a dit. Qu’est-ce que ça va lui apporter ? Nous, on a respecté Venoix. Là, quel est le principe, il veut nous enfoncer ? Nous humilier ? Par rapport à l’arbitrage, l’une des arbitres a arbitré six fois en Pré-Nat’ et, que dans La Manche. Attention, ça ne nous fait pas perdre mais j’avais soulevé la question après le match face à La Glacerie. Pourquoi ? C’est peut-être une question financière mais pourquoi on n’a que des arbitres de La Manche dans La Manche ? À ce compte-là, on n’a que des Calvadosiens dans le Calvados. Mais on ne perd pas à cause de l’arbitrage, on a été affreux en première mi-temps. Mais je félicite mes joueuses pour la deuxième mi-temps. Ce qui me gêne avec Monsieur Giot, qui est pourtant sympathique, c’est qu’il n’avait pas besoin de chercher à nous humilier. Mais bon… on est à deux matches de la fin, j’ai 65 balais, je n’ai pas envie de rentrer dans une polémique… mais c’est toujours compliqué de jouer dans le Cotentin. »

– 14fts ASC, 10/15 lf ASC, 4 3pts ASC, 1ft U ASC, 9fts CSB, 5/7 lf CSB, 1 3pts CSB, 2fts T CSB

Marque ASC : M-A. Carel 13pts, *É. Yssembourg 15pts, *A-C. Née 11pts, A. Poirier 4pts, *C. Bertault 10pts, S. Villeneuve-Pasco 7pts, *C. Corvez 2pts, P. Dréan , *A. Omont 4pts

Marque CSB : *C. Seigneurie 8pts, *L. Viseur 8pts, *A. Crocquevieille 6pts, L. Barthes-Raucq , *B. Mallet 5pts, *K. Kieda 13pts

 

CABOURG BASKET : 52
CB IFS : 74
[13-21, 18-17 (31-38), 8-23 (39-61), 13-13]

Julien Nicolle (ASSISTANT-COACH CB) : « On fait une bonne entame avec du jeu rapide et puis, on se dérègle complètement. Ifs reprend le dessus et collectivement, elles ont mieux joué que nous. Sur le deuxième quart, ça se tient et on explose complètement sur le troisième quart. Depuis un moment, on ne s’entraîne plus beaucoup et donc on manque de rythme. Sur le dernier quart, on fait jeu égal mais il est trop tard, l’écart était creusé. »

Adrien Laignel (COACH CBI) : « On est mal rentré dans le match, on perdait 13-5 et après, les filles ont su se ressaisir, surtout défensivement. Offensivement, ça a été du plaisir aujourd’hui puisqu’on fait une performance collective vraiment aboutie. On fait un très gros troisième quart-temps et en plus, on a eu un  »Patrick* » de gala (private joke, allez voir la marque, ndlr) ! Belle victoire qui fait plaisir, très satisfait de la prestation des filles qui elles-mêmes étaient satisfaites de ce qu’elles ont fait sur le terrain. Très bon arbitrage. »

– 14fts CB, 4/16 lf CB, 4 3pts CB, 16fts CBI 10/13 lf CBI,, 2 3pts CBI

Marque CB : M. Flechard 10pts, *C. Paillard 4pts, *N. Percheron 9pts, *O. Carriere 6pts, E. Barbey , J. Lefour 4pts, *J. Villette 8pts, *R. Giffaut 11pts 

Marque CBI : A. Geraudel 6pts, *M. Le Roux 30pts [a.k.a. « Patrick »], *M. Reulet 2pts, *P. Nicolle 8pts, *M. Joseph 3pts, M. Arnoux 11pts, C. Françoise 6pts, *G. Ollo 8pts

 

USO MONDEVILLE : 55
ABC LA HAGUE : 69
[14-28, 15-15 (29-43), 14-15 (43-58), 12-11]

Alex Devaux (COACH USOM) : « Compliqué d’aborder ce match car depuis la semaine dernière, il n’y a plus d’enjeu. La semaine dernière, on avait abordé le match sans pression mais aussi sans envie et sans combativité. Le plus important aujourd’hui était de changer ça, on l’a fait et je suis content malgré la défaite parce qu’on a eu cette combativité et cette envie. On prend un éclat dans le premier quart-temps, derrière, on réagit et jusqu’au bout, on réagit. On revient parfois à -8 mais au final, on garde les 14 points de retard du premier quart-temps. Mais on n’a pas lâché en défense, on a un gros manque de finition mais ça reste satisfaisant sur un match sans enjeu. Le mois de trêve va faire du bien pour certaines qui sont en partiels mais un mois de trêve pour enchaîner sur deux matches, je trouve ça un peu long. Gros bémol : une de mes filles et une fille de La Hague se blessent, je pense que ça aurait pu être évité si l’arbitrage avait été cohérent. »

Olivier Birette (COACH ABCH) : « Même si on sait qu’il n’y a plus d’enjeu, on aborde ce match comme les autres, on veut garder notre cinquième place et engranger un maximum de victoires pour finir, d’ailleurs, les filles sont plutôt assidues aux entraînements. On a bien démarré, offensivement, on marque 28 points sur le premier quart en attaquant bien leur défense individuelle. Quand elles sont passées en zone, on a eu plus de mal à trouver nos marques. Elles doivent revenir à 7 ou 8 points, on sent que le hold-up peut arriver si on fait une mauvaise série mais, même si on s’est posé des questions, on n’a pas vraiment été inquiet. On a su re-marquer des paniers au bon moment pour garder 10-12 points d’écart pour ne pas se faire peur sur la fin. »

– 16fts USOM, 13/26 lf USOM, 2 3pts USOM, 1ft T USOM, 16fts ABCH, 10/20 lf ABCH, 3 3pts ABCH, 1ft U ABCH

Marque USOM : *A. Lanchas 6pts, E. Guelle 2pts, O. Picot 9pts, J. Ait-Idder 4pts, *S. Bouabib 10pts, *M. Perrotin 7pts, *A. Goudeau 14pts, M-J. Kanouté 2pts, *L. Marie 1pt

Marque ABCH : *E. Bonnaventure 12pts, *M. Hamel 4pts, *F. Birette 7pts, L. Poutas 2pts, *C. Brionne 14pts, S. Menni 9pts, *A. Lerogeron 21pts

 

CLASSEMENT

Il y aura deux descentes, Équeurdreville étant relégué en Pré-Nationale.
☆☆ : Champion de Pré-Nationale
[▲N3] : promu en Nationale 3
[m] : maintenu
[R▼] : relégué en Régionale 2
Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour le Titre/la montée

 

TOP 10 SCOREUSES PNF DE LA 20ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

M. Le Roux (CBI)

30pts

2

A. Lerogeron (ABCH)

21pts

3

J. Pinto-Lutumba (AGC)

17pts

4

C. Godard (CNB)

16pts

5

E. Yssembourg (ASC)

15pts

6

C. Besançon (DBCN)

14pts

#

C. Brionne (ABCH)

14pts

#

A. Goudeau (USOM)

14pts

#

A. Volard (DBCN)

14pts

10

2 joueuses

13pts

 

Merci aux arbitres de cette journée : B. Aulnette, H. Leligny, A. Leroy, R. Leroy, A. Cardia, R. Assire, R. Raverat, Y. Monteiro, A. Desit, T. Burnel, T. Allerme, T. Rivrain

Pierre Salzmann Sport à Caen

Commentaires

juin
juin