CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NATIONALE FEMININE. LA GLACERIE SACRÉE… sans jouer ! BON RETOUR EN N3, CHAMPIONNES !

12 avril 2018 - 09:30

18ème journée de Pré-Nationale Féminine. Bon, eh bien, c'était sympa. Il reste quatre journées et le championnat est déjà décidé : on connaît les Championnes et les reléguées.

Publié le 11 Avr 18 à 13:17

Les Glacériennes ont appris dans la semaine que l’Avant-Garde déclarait forfait, ce qui fait d’elles les Championnes de PNF. (©US La Glacerie)

 

Les chiffres de la journée :
– 4, soit le nombre de journées restantes… et tout est déjà décidé !
– 5, cinq matches seulement ont été joués, l’Avant-Garde ne s’étant pas déplacée à La Glacerie (forfait).
– 7, soit le nombre de 3-points marqués par Valérie Laiguillon (Mondeville). Record de saison égalé !
– 0, aucune joueuse de Venoix n’aura atteint les 10 points.
– 0, c’est également le nombre de défaites de La Glacerie… Quelle saison !
– 4, c’est la quatrième année consécutive qu’une équipe manchotte termine Championne.
– 2, les deux équipes reléguées sont connues, deux équipes caennaises : Venoix et Caen Nord.
– 5/16, soit la « performance » aux lancers de Mondeville… dans un match perdu d’un point.
– 60%, venue de D1 pour dépanner l’USOM, la doublette Laiguillon – Lanfant (46 ans de moyenne d’âge) a marqué 60% des points de l’équipe. « Young blood is not ready ! »

Parce qu’il n’y a pas que les scoreuses : – Caroline Lanfant : 16 rebonds
– Caroline Lanfant : 5 passes
– Noémie Percheron : 3 interceptions 

Les séries en cours : 18 victoires pour La Glacerie / 11 défaites pour Venoix

L’affiche de la prochaine journée : LA HAGUE vs IFS

La déclaration de la journée : « Le premier truc qui m’em*erde avec le forfait de l’Avant-Garde, c’est qu’on voulait terminer meilleure défense et que là, La Glacerie encaisse zéro point (rires). » Pierre-Olivier Giot, coach de l’AS Cherbourg.

 

Eh oui, La Glacerie n’aura même pas eu besoin de jouer pour être sacrée Championne de la Pré-Nationale Féminine de Basse-Normandie. En effet, les Glacériennes ont appris dans la semaine que, faute d’effectif suffisamment conséquent, l’Avant-Garde Caen ne se déplacerait pas et déclarait donc forfait, offrant ainsi la victoire à l’USLG. Avec cette dix-huitième victoire en autant de matches, les joueuses de Jérôme Luce sont désormais irrattrapables au classement. Soyons honnêtes, ce n’était qu’une question de temps et dès la mi-saison (voire avant ?), le Titre semblait promis aux Manchottes qui ont tout mis en œuvre pour retourner rapidement en N3. Complètes, efficaces des deux côtés du terrain et n’ayant jamais failli, même face aux grosses équipes, les filles de La Glacerie remportent logiquement le Titre et s’inscrivent dans le projet d’un club dont l’équipe première (N1) s’est qualifiée pour les Playoffs et vise aussi la montée. Un grand bravo, mesdemoiselles !

Il n’y a pas que la course au Titre qui soit de l’histoire ancienne, celle au maintien est également terminée. En effet, avec leurs défaites respectives à Douvres (80-39) et à Alençon (54-34), Caen Nord et Caen Venoix sont officiellement relégués en Régionale 2.
Pour le Caen Nord, la mission s’annonçait impossible, l’équipe se déplaçant à six chez des Douvraises fraîchement arrivées sur le podium. Bien qu’en nombre réduit, les Nord-Caennaises ont joué le jeu et alors qu’on s’attendait à une purge pénible à voir, on a assisté à un match plutôt agréable. Bien évidemment, Douvres plane trois gratte-ciel au-dessus et a rapidement fait l’écart, notamment grâce à une Julie Bécam venue dépanner face à son ancien club. Mais comme le CNB a joué jusqu’au bout, les Douvraises en ont fait autant et terminent avec une nouvelle belle performance collective.
Concernant Venoix, le promu se déplaçait chez un autre promu, Alençon, qui avait à cœur de se rattraper du match aller, les Ornaises étant les seules à s’être inclinées face au CVB cette saison. Le début de match est totalement à l’avantage des locales, mettant du rythme des deux côtés du terrain. Par la suite, Venoix va réagir en intensifiant sa défense. Mais comme souvent cette saison, même si la défense caennaise est bonne, l’attaque n’arrive pas à suivre et l’écart ne se réduit donc pas. Les Alençonnaises reprennent un peu d’allant en fin de match et l’emportent, obtenant leur maintien au passage.

Pour le match le plus palpitant de la journée, il fallait aller du côté de Cabourg. On y retrouvait les Mondevillaises qui, après un match à suspense, se sont inclinées en prolongation 73-74 face aux Cabourgeaises. Avec les « légendaires » Valérie Laiguillon et Caroline Lanfant venues dépanner, l’USOM domine la première période. Mais Cabourg réagit après la pause, porté par une Noémie Percheron ultra-efficace sur ce match. Le dernier quart est un chassé-croisé permanent… qui se termine par un 3-points de Percheron qui envoie tout le monde en prolongation. Une prolongation où Laiguillon plantera deux nouveaux 3-points, lui permettant, pour son premier match en PNF cette saison, d’égaler le record de Caroline Seigneurie avec sept réussites à 3-points. Mais le match reste tout aussi serré et c’est un dernier lancer-franc, marqué par Camille Paillard, qui scellera le sort d’un excellent match. Malgré sa défaite, Mondeville est maintenu.

Nous avions deux affiches cette journée et les deux ont tourné en faveur de l’équipe la mieux classée.
Dans le derby manchot, Cherbourg s’est imposé 57-51 face à La Hague. Après deux revers consécutifs, les Cherbourgeoises voulaient retrouver le goût de la victoire pour continuer de croire à une place sur le podium. L’ABCH manquant d’agressivité défensive sur le début de match, Cherbourg en profite pour obtenir des positions de tirs et créer un premier écart. Un écart qui sera augmenté dans le troisième quart-temps. Cependant, l’ASC va bâcler sa fin de rencontre et La Hague, défendant mieux, va réduire l’écart mais sans vraiment inquiéter les locales.
L’autre affiche opposait le CB Ifs au CS Bayeux, duel remporté par les Bajocasses 68-73. Un beau match de basket, plaisant à voir. Les vingt premières minutes sont très ouvertes offensivement parlant, en témoigne le score de la mi-temps (40-39). Bayeux se met à défendre et prend un petit peu d’avance. Les Ifoises sont plusieurs fois en capacité de revenir mais divers événements (qui ne plairont pas du tout à Adrien Laignel, le coach ifois) font pencher la balance en faveur des Bayeusaines. Le CSB consolide sa deuxième place tandis que le CB Ifs doit désormais se préparer à son déplacement à La Hague pour un match où l’objectif sera une place dans le Top 5.

 

US LA GLACERIE : 20
AVANT GARDE CAEN : 0 [FORFAIT]

 

CABOURG BASKET : 74 [a.p.]
USO MONDEVILLE : 73 [a.p.]
[11-15, 8-16 (19-31), 25-13 (44-44), 21-21 (65-65), 9-8]

Claude Martin (COACH CB) : « Un match à suspense où il fallait un gagnant. Mondeville est mieux rentré dans le match. Après le passage aux vestiaires, mes filles ont eu plus d’agressivité en défense. On a refait notre retard à la fin du troisième quart. Le quatrième quart-temps va être un mano a mano, du côté de Mondeville, les deux anciennes Caroline Lanfant et Valérie Laiguillon nous font très mal et quand, à 20 secondes de la fin, Lanfant marque ses deux lancers pour faire passer le score à 62-65, on sait que pour nous, le bébé se présentait mal. Il y a bien entendu le fameux temps-mort, la plaquette magique, trois coups de marker, le coach donne l’impression de maîtriser. Remise en jeu et comme souvent, ce sont les erreurs défensives de l’adversaire qui donnent la solution. Noémie Percheron ne se pose pas de questions et se charge d’égaliser par un nouveau tir à 3-points. Prolongation, c’est un match Laiguillon vs Cabourg et sur un lancer-franc de Camille Paillard, on passe devant et on gagne le match. Un match de basket plaisant avec de l’adresse des deux côtés. Match correct, c’est toujours intéressant de jouer Mondeville. Malheureusement, on a perdu Fatou (Bathily) à l’entraînement pour une blessure au genou. »

Alex Devaux (COACH USOM) : « Un gros match de PNF, on domine en première mi-temps, Cabourg est un peu en dessous et on a beaucoup de réussite. +12 à la mi-temps. Réaction de Cabourg en sortant des vestiaires, elles remettent beaucoup d’intensité, nous, on n’en met pas autant, on panique un peu et Cabourg recolle au score. On démarre le quatrième quart à égalité, les deux équipes jouent pareil sur l’intensité et sur le rythme. C’est un chassé-croisé. Il doit rester 28 secondes, on est à +3, elles font la remise en jeu, on défend comme des malades mais on switche mal sur un écran et Percheron se retrouve toute seule dans le corner et gros swish pour aller chercher la prolongation. Il reste 7 secondes, je prends mon temps-mort et on ne marque pas derrière. En prolongation, les trois premières minutes sont aussi un chassé-croisé avec deux 3-points de Valérie Laiguillon. On est à égalité, on a la balle de match et il doit rester près de dix secondes. On fait une passe que Agathe Lanchas n’arrive pas à récupérer (je la taquine). Remise en jeu de Cabourg, jeu rapide, on fait faute et il reste 3 secondes. Paillard rate le premier lancer mais réussit le deuxième. Derrière, on prend un tir improbable, impossible à mettre. Aucun regret, que des remords. Mais vraiment, gros match de basket féminin, je félicite mes joueuses et je remercie Caroline Lanfant et Valérie Laiguillon d’être venues apporter leur expérience. Très bon match. »

– 16fts CB, 22/37 lf CB, 6 3pts CB, 27fts USOM, 5/16 lf USOM, 8 3pts USOM, 1ft T USOM

Marque CB : M. Flechard 2pts, *C. Paillard 13pts, *N. Percheron 26pts, *O. Carriere 11pts, J. Lefour , *J. Villette 15pts, *R. Giffaut 7pts

Marque USOM : *A. Lanchas 8pts, *O. Picot 4pts, J. Ait-Idder , S. Bouabib , M. Perrotin 8pts, *A. Goudeau 4pts, *C. Lanfant 20pts, M. Herbline 5pts, *V. Laiguillon 24pts

 

DOUVRES BCN : 80
CAEN NORD BASKET : 39
[20-7, 19-14 (39-21), 21-12 (60-33), 20-6]

Antoine Dufour (COACH DBCN) : « Match avec seulement six joueuses du côté de Caen Nord, nous, on était huit avec Julie Bécam qui vient nous aider contre son ancien club. On a une entame correcte même si on sent qu’on ne va pas mettre beaucoup de rythme et d’intensité, même si on arrive parfois à faire du jeu rapide pour creuser l’écart. On gagne logiquement de 40 points face à une équipe diminuée qui a joué le jeu jusqu’au bout. L’arbitrage a été cohérent et dans le sens du match. »

Boris Renaux (COACH CNB) : « Écart de niveau, on a été trop dans la perte de balle et on a laissé beaucoup de rebonds défensifs donc forcément, l’écart s’est creusé et on a payé cash là-dessus. On ne démérite pas à six contre une belle équipe de Douvres mais c’est trop compliqué parce que, quand ça relance, quand ça accélère, ça va trop vite pour nous, surtout quand on perd les balles et qu’on laisse les rebonds. »

– 15fts DBCN, 9/12 lf DBCN, 3 3pts DBCN, 12fts CNB, 6/9 lf CNB, 1 3pts CNB

Marque DBCN : M. Joba 3pts, *M. Gautier 6pts, *A. Volard 15pts, J. Bécam 20pts, *J. Levernieux 3pts, C. Miquelot 4pts, *P. Plouhinec 12pts, *A. Bluche 17pts

Marque CNB : *A. Leroy 1pt, *T. Lebourgeois 10pts, *A. Monteiro 3pts, L. Bennett 3pts, *M. Lecourtois 12pts, *C. Godard 10pts

 

CTC UBCU ALENCON : 54
CAEN VENOIX BASKET : 34
[17-11, 16-6 (33-17), 4-7 (37-24), 17-10]

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « Nous avions à cœur de remporter ce match que nous avions perdu de peu à l’aller et qui nous permet de valider notre maintien. Les filles ont su mettre une bonne intensité en défense et le bon rythme en attaque pour prendre une quinzaine de points d’avance dans le deuxième quart. Nos adversaires changent de défense en deuxième mi-temps et nous font déjouer dans le troisième quart mais on limite la casse en maintenant notre niveau défensif et on finit par reprendre de l’avance en fin de match. »

Franck Dziuk (COACH CVB) : « Qu’est-ce qu’on peut dire ? On a loupé notre entame de match, je prends deux temps-morts en cinq minutes, on se tire une balle dans le pied. On a essayé de tout faire pour bien réagir mais avec toujours le même problème : on fait pas mal de stops mais on a été incapable de confirmer en attaque. En deuxième mi-temps, on ne fait que les arrêter mais on ne transforme rien. On traîne comme un boulet notre inefficacité offensive. Tu ne peux rien espérer en mettant 34 points. »

– 13fts UBCUA, 14/22 lf UBCUA, 2 3pts UBCUA, 19fts CVB, 4/9 lf CVB, 0 3pts CVB

Marque CTC UBCUA : M. Roy, L. Lusiaux , *L. Mesnage 4pts, *J. Guerrier 4pts, A. Thierry 3pts, *A. Senegas 6pts, *C. Azziza 11pts, L. Guyomard Llorca 5pts, *L. Dejoux 9pts, P. Cool 12pts

Marque CVB : *P. Barre , C. Quentel 2pts, *Z. Schmitt 2pts, E. Sauvetre 8pts, *M. Leboucher , *L. Peribe 8pts, M. Lazzaro 2pts, M. Azema 6pts, *M. Coutant 6pts

 

AS CHERBOURG : 57
ABC LA HAGUE : 51
[20-11, 13-14 (33-25), 17-10 (50-35), 7-16]

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « Déjà, on restait sur deux défaites consécutives donc on avait à cœur de renouer avec la victoire et ne pas avoir le sentiment d’être déjà en vacances. Les filles étaient bien concentrées, sur les deux derniers matches, on avait très mal démarré les rencontres. Là, on démarre bien, on reprend bien aussi sur le troisième quart-temps et on monte à +15. Malheureusement, le dernier quart est de la bouillie de basket, on a beaucoup de maladresse et La Hague, qui était dans le rétro, commence à pointer le bout de son nez. Mais avec l’avance qu’on avait accumulée, on n’a pas été inquiété sur la fin de match. En face, la petite Brionne a apporté de l’intensité sur les deux côtés du terrain, elle a fait un gros chantier, défendant sur Anne-Claire Née à un moment donné. Là, on va jouer à Mondeville, équipe qui ne lâche rien. On est prévenu. »

Olivier Birette (COACH ABCH) : « Début de match où on manque d’agressivité défensive, ce qui permet à Cherbourg d’avoir des positions de tirs. On prend 10 points de retard que l’on va traîner tout le match. En deuxième mi-temps, on a défendu un peu plus fort, on a respecté les consignes en ciblant quelques joueuses. On revient à -6 mais sans vraiment les inquiéter non plus, on n’a jamais vraiment réussi à revenir. On va essayer de conserver la place sur le Top 5, on joue Ifs ce week-end. »

– 20fts ASC, 9/11 lf ASC, 6 3pts ASC, 1ft U ASC, 17fts ABCH, 18/25 lf ABCH, 3 3pts ABCH

Marque ASC : M-A. Carel 3pts, *É. Yssembourg 12pts, *A-C. Née 16pts, A. Poirier 2pts, *C. Bertault 16pts, *C. Corvez , P. Dréan 4pts, *A. Omont 4pts

Marque ABCH : *E. Bonnaventure 2pts, *M. Hamel 1pt, *F. Birette 10pts, L. Poutas , *C. Brionne 8pts, S. Menni 8pts, *A. Lerogeron 13pts, L. Hacquebey 9pts

 

CB IFS : 68
CS BAYEUX : 73
[20-17, 20-22 (40-39), 10-14 (50-53), 18-20]

Adrien Laignel (COACH CBI) : « Un beau match de basket, plaisant à voir où il y a eu un chassé-croisé entre les deux équipes pendant une bonne partie du match. Même si on n’a plus rien à jouer, les filles se senties impliquées malgré tout. Ce qui est dommage, c’est que l’arbitrage n’ait pas été à la hauteur de ce match, je remercie un des deux arbitres pour son honnêteté puisqu’il m’a dit qu’il n’était pas dans le coup, je peux le comprendre et je préfère qu’on me le dise. Tandis que l’autre arbitre, selon moi, nous vole la fin de match : oubli d’une antisportive évidente alors que de notre côté, il nous siffle une antisportive vraiment suspecte. Ne pas se remettre en question alors qu’on a été incohérent pendant tout le match, c’est un comble. Je trouve ça facile de faire la sieste pendant quarante minutes et de toucher des vacations. Je remercie encore l’autre arbitre pour son honnêteté. Sur le match, c’est serré pendant toute la première mi-temps. Bayeux fait un petit éclat dans le milieu du troisième, on revient à -3 ou -4 et il se passe les faits de jeu que j’ai décrits précédemment. Ça reste un bon match de basket, à confirmer la semaine prochaine et jusqu’à la fin de saison. Je suis frustré pour les filles car elles ont vraiment fait un bon match. »

Jean Malassigné (COACH CSB) : « On a un calendrier un peu compliqué avec les trêves et dans un Championnat terminé, félicitations à La Glacerie au passage, c’est compliqué de rester motivé. Nous, on vise toujours la deuxième place, ça ne serait pas mal pour une année de transition, ça veut peut-être dire aussi que le niveau de la PNF cette année est très faible car, si une équipe qui s’entraîne à 5/6 toute la saison termine à la deuxième, il faudra se poser des questions et peut-être commencer à faire jouer les jeunes. Le premier et le deuxième quarts sont en mode CSB : on défendra plus tard. On prend encore 40 points en une mi-temps, je pousse une gueulante à la pause. On commence à défendre un petit peu, on passe à +10 et Ifs ne marque que 10 points, les deux arbitres ne sont pas méchants mais ils ne sifflent rien. Je vais retenir le troisième et quatrième quart. Il y aurait pu avoir une antisportive sur nous, il y a une faute inexistante sur un 3-points… L’arbitrage a été permissif mais un peu plus cohérent dans la deuxième partie de match. On est à +11 à un moment donné, on sait que c’est gagné donc on retombe un peu dans nos travers. Mais bon, la victoire est là. »

– 18fts CBI, 10/17 lf CBI, 2 3pts CBI, 1ft U CBI, 15fts CSB, 11/20 lf CSB, 4 3pts CSB

Marque CBI : E. Dziuk 9pts, A. Geraudel 7pts, *M. Le Roux 8pts, *M. Reulet 4pts, *P. Nicolle 15pts, *M. Joseph 14pts, M. Arnoux 4pts, C. Françoise 1pt, *G. Ollo 6pts

Marque CSB : C. Victoire , *C. Seigneurie 13pts, *L. Viseur 11pts, *A. Crocquevieille 6pts, L. Barthes-Raucq 8pts, *B. Mallet 8pts, C. Lemennais 2pts, *K. Kieda 25pts

 

CLASSEMENT

Il y aura deux descentes, Équeurdreville étant relégué en Pré-Nationale. ☆☆ : Champion de Pré-Nationale [▲N3] : promu en Nationale 3 [m] : maintenu [R▼] : relégué en Régionale 2 Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour le Titre/la montée

 

TOP 10 SCOREUSES PNF DE LA 18ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

N. Percheron (CB)

26pts

2

K. Kieda (CSB)

25pts

3

V. Laiguillon (USOM)

24pts

4

J. Bécam (DBCN)

20pts

#

C. Lanfant (USOM)

20pts

6

A. Bluche (DBCN)

17pts

7

C. Bertault (ASC)

16pts

#

A-C. Née (ASC)

16pts

9

P. Nicolle (CBI)

15pts

#

J. Villette (CB)

15pts

#

A. Volard (DBCN)

15pts

Commentaires

mai
20:00
mai
08:00
juin
juin