CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NATIONALE FEMININE. La Glacerie en N3 ? Une question de semaines

22 mars 2018 - 18:36

16ème journée de Pré-Nationale Féminine. La Glacerie est très proche du Titre et la course au maintien semble elle aussi réglée. Le fait de la journée ? Cabourg qui gifle l'AGC.

Publié le 21 Mar 18 à 11:21

Vainqueur de Mondeville, Douvres reste plus que jamais candidat au podium. (©Aline Chatel)

Les chiffres de la journée :
– 2, deux équipes ont acquis leur maintien au cours de cette journée : Cherbourg et Bayeux.
– 2, c’est aussi le nombre de descentes qu’il y aura, Équeurdreville (N3) étant relégué en PNF. Il pourra y en avoir une troisième si Ifs descend aussi.
– 5, La Glacerie a désormais cinq matches d’avance sur ses deux poursuivants… Il reste six matches…
– 10, Cabourg fut d’une adresse insolente avec dix réussites derrière l’arc.

Les séries en cours : 16 victoires pour La Glacerie / 9 défaites pour Venoix

Parce qu’il n’y a pas que les scoreuses : – A. Geraudel / M. Arnoux : 9 rebonds
– G. Ollo : 5 interceptions
– M. Arnoux : 27 d’évaluation

L’affiche de la prochaine journée : DOUVRES vs LA HAGUE

 

Si La Glacerie s’impose dimanche prochain et que Cherbourg, Bayeux et Douvres s’inclinent, La Glacerie sera sacrée Championne de Pré-Nationale.

 

La question n’est plus tellement de savoir si La Glacerie va remporter le Titre, la question est plutôt de savoir si les joueuses de Jérôme Luce termineront la saison invaincues. Ça en prend le chemin avec la victoire de l’USLG 54-62 face à son dauphin, Cherbourg. Le leader a démarré ce derby de la meilleure manière possible et comptera même jusqu’à 19 points d’avance au bout de huit minutes. Les Glacériennes vont ensuite déjouer et subir les offensives d’Anne-Claire Née. Le match sera serré jusqu’à ce que les Cherbourgeoises craquent physiquement en fin de partie. Malgré cette défaite, l’ASC assure son maintien.
Autre équipe qui a obtenu son maintien dimanche :
le CS Bayeux, facile vainqueur du Caen Nord 78-47. Dans les duels des ‘sous-effectifs’ (six pour Bayeux, sept pour Caen Nord), les Bajocasses ont rapidement fait l’écart. Se croyant arrivées, le troisième quart sera bâclé mais le CSB se rattrapera lors du dernier acte afin de finir correctement. Avec la descente d’Équeurdreville (N3), il est désormais acté qu’il y aura au moins deux descentes et sauf miracle, l’une d’elles devrait être pour les Nord-Caennaises.

Autre équipe qui va sûrement évoluer en R2 l’an prochain, Caen Venoix qui subit la plus grosse défaite de la journée à Ifs : 77-33. Se déplaçant avec un effectif diminué, les Caennaises n’ont pas existé sur ce match (ou alors par séquence). Le CB Ifs a fait le nécessaire pour se rendre le match facile en jouant sérieusement. Disciplinées et appliquées, les Ifoises ont préparé de la meilleure des façons leur prochain duel face à l’Avant-Garde, un duel important dans l’optique d’accrocher le Top 5. Pour Venoix, dimanche prochain s’annonce tout aussi compliqué puisque le promu recevra Bayeux.
L’autre massacre de la journée, et celui-là est très surprenant, est à mettre à l’actif de
Cabourg qui colle 34 points à l’Avant-Garde (85-51). Comprenez, que Cabourg gagne à domicile contre l’AGC n’a rien de surprenant, au contraire… mais 34 points d’écart ! Même les Cabourgeaises ne s’y attendaient pas. Alors comment se fait-ce ? Eh bien, les locales furent d’une adresse insolente avec dix paniers à 3-points et une doublette Noemie PERCHERON – Camille PAILLARD au-dessus du lot et qui cumule 52 points. Ajouté ceci à une Avant-Garde en effectif réduit et avec des leaders en deçà de leur rendement habituel… ceci explique cela. Et selon l’entraîneur vaincu, un autre facteur a clairement joué sur le résultat…

Il nous reste deux matches à voir. Le premier opposait La Hague et Alençon, un duel remporté 60-45 par les Manchottes. Ayant plus de 2h30 de route dans les pattes, les Ornaises ne sont pas en mesure d’inquiéter leurs adversaires en début de match, des adversaires bien en place, efficaces mais qui, au fil du match, vont retomber dans leurs travers en ratant des choses faciles. Cela étant, Urville-Nacqueville n’est pas inquiété et la défense est suffisamment solide pour ne pas laisser à Alençon un quelconque espoir de retour. La Hague se déplacera à Douvres pour tenter de se rapprocher du Top 4.
Douvres qui est allé s’imposer à Mondeville 56-61. Face à une USOM renforcée par des joueuses du centre de formation, les Douvraises ont pu s’appuyer sur un duo Joba – Levernieux adroit derrière l’arc. D’ailleurs, dès que les Mondevillaises, très présentes au rebond, revenaient au score, les deux extérieures douvraises plantaient le 3-points qu’il fallait pour reprendre un peu d’air. Le DBCN reste en embuscade pour une place sur le podium.

 

USO MONDEVILLE : 56
DOUVRES BCN : 61
[10-16, 16-19 (26-35), 17-16 (43-51), 13-10]

Alex Devaux (COACH USOM) : « Match tout le temps serré. On est toujours sous la barre des 10 points et chaque fois qu’on se rapproche, Joba ou Levernieux nous mettent un petit 3-points. Un match intensif sur les quarante minutes, c’était très intéressant. On a eu l’apport exceptionnel de deux joueuses du centre de formation. Pas grand chose à rajouter, un bon match de basket avec un bon arbitrage. »

Antoine Dufour (COACH DBCN) : « On est arrivé avec un effectif un peu réduit avec une cadette et Aurélie Antoine-Cochard qui ne joue que trois minutes. Face à une équipe renforcée (Kanouté et Soghomonian). Mondeville est devant sur les premières minutes, on a des difficultés offensives mais on est en place défensivement. On ne fait pas un match exceptionnel mais on a de l’adresse donc on est devant. Dans la deuxième mi-temps, même scénario, on a 5 ou 10 points d’avance. Elles reviennent deux ou trois fois mais à chaque fois, on répond. On gère bien la fin de match. Kanouté nous a fait mal au rebond offensif. On a eu de l’adresse extérieure avec Joba et Levernieux, ça a compensé notre déficit au rebond. »

– 12fts USOM, 19/28 lf USOM, 1 3pts USOM, 23fts DBCN, 4/9 lf DBCN, 7 3pts DBCN

Marque USOM : *A. Lanchas 2pts, C. Soghomonian 8pts, *O. Picot 10pts, J. Ait-Idder , *S. Bouabib 8pts, M. Perrotin , *A. Goudeau 10pts, *M. Herbline 4pts, A. Kanouté 14pts

Marque DBCN : *M. Joba 22pts, *M. Gautier 4pts, C. Budet , *A. Volard 8pts, *J. Levernieux 9pts, C. Miquelot , P. Plouhinec 7pts, A. Antoine-Cochard 1pt, *A. Bluche 10pts

 

ABC LA HAGUE : 60
CTC UBCU ALENCON : 45

[19-11, 12-9 (31-20), 14-17 (45-37), 15-8]

Olivier Birette (COACH ABCH) : « Un bon début de match où on est plutôt efficace en attaque, on met bien en place notre jeu et aussi notre défense. Au fil du match, on est moins efficace, on loupe beaucoup de petits tirs faciles. On est toujours devant sans jamais creuser l’écart en première mi-temps. Deuxième mi-temps pareille : des lancers ratés, des tirs faciles loupés qui permettent à Alençon de revenir un peu. Et puis, à la fin, on reprend un petit peu de marge. On ne peut pas dire qu’on a été inquiété mais on aurait pu se mettre en sécurité plus tôt. Défensivement, on a fait ce qu’il fallait mais offensivement, on doit gagner en efficacité, on pèche vraiment dans la finition. »

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « On n’a jamais vraiment été en mesure d’inquiéter notre adversaire qui a dominé le match de bout en bout. On n’a pas su développer notre jeu et on a eu trop de déchet en attaque. On s’est frustré après l’arbitrage, on en a oublié de jouer au basket. Il y a bien eu un petit réveil dans le quatrième quart où l’on revient à 6 points mais bien trop timide. »

– 15fts ABCH, 10/22 lf ABCH, 4 3pts ABCH, 15fts UBCUA, 9/13 lf UBCUA, 2 3pts UBCUA, 2fts T UBCUA

Marque ABCH : *E. Bonnaventure 2pts, *M. Hamel 18pts, *F. Birette 14pts, L. Poutas 2pts, *C. Brionne 4pts, S. Menni 10pts, *A. Lerogeron 4pts, L. Hacquebey 6pts

Marque CTC UBCUA : M. Roy , *L. Dejoux 16pts, *L. Mesnage 4pts, *J. Guerrier 5pts, *A. Senegas 12pts, *C. Azziza 4pts, L. Guyomard Llorca 2pts, P. Cool 2pts

 

CABOURG BASKET : 85
AVANT GARDE CAEN : 51
[17-15, 23-10 (40-25), 22-14 (62-39), 23-12]

Claude Martin (COACH CB) : « On s’attendait à un match plus difficile. Les filles ont fait un très très bon match, je suis satisfait du travail effectué, les filles ont été appliquées et concentrées. Elles ont su imprimer dès le début du match un rythme de jeu mettant sous pression l’Avant-Garde. La consigne était de réduire l’impact de jeu du duo Lutumba-Maurouard, objectif parfaitement réalisé car, même si Pinto-Lutumba nous met 16 points, elle n’a pas eu son rayonnement habituel. Petit rappel : elle nous avait mis 28 points et pris 21 rebonds à l’aller. Quant à Maurouard, elle ne marque que 5 points. Je ne peux que saluer le travail collectif du groupe, si ce sont surtout deux joueuses qui ont scoré, elles le doivent à l’engagement de toute l’équipe. Le premier quart est relativement équilibré, on a une première accélération dans le deuxième quart-temps qui a démontré une certaine fébrilité dans le jeu de l’Avant-Garde. Les troisième et quatrième quarts-temps seront la copie conforme du deuxième. Nous appuyant sur une bonne défense, nous avons pu récupérer beaucoup de ballons et comme l’adresse était au rendez-vous, le score a grossi. Seule ombre au tableau : la blessure de Louyson Chazal, une blessure assez sérieuse qui compromet peut-être la fin de saison (bon rétablissement à elle, ndlr). »

Mathieu Auzoux (COACH AGC) : « C’est une défaite et un score logique dans le sens où on a cumulé tout ce qu’il fallait pour en arriver là. Je pars avec sept joueuses dont une de la D1 et au début du match, Morgane Baron dit qu’elle a trop mal au genou et fin de saison (bon rétablissement à elle, ndlr). Effectif réduit mais on a l’habitude, on a des joueuses qui ont le talent individuel pour compenser. Mais quand on a Guermont qui passe totalement au travers, que Pinto-Lutumba est pénalisée par trois fautes au milieu du deuxième quart et que Maurouard se tord la cheville au milieu du troisième, on est déjà plus que pénalisé. Quand tu cumules ça au fait que Cabourg soit d’une adresse insolente, qu’importe la défense en face. Percheron, Paillard, Giffaut… on a pris des paniers dans tous les sens. C’était compliqué. Et quand, par dessus le marché, l’un des arbitres vient pour me dégommer personnellement et que ce sont les joueuses qui en pâtissent… ça s’est vu, le match en a été pourri à cause de lui, j’ai dû calmer Jarria Pinto-Lutumba alors que souvent, c’est l’inverse. L’autre arbitre, qui est gentil, a même dû compenser. L’intensité du match a dépassé ce que ça aurait dû être. Sur le terrain, Cabourg mérite la victoire mais les 34 points d’écart, ils sont dus à l’arbitre. Je sais qu’il va me flinguer jusqu’à la fin de la saison. Je me suis excusé auprès des filles qui n’ont pas pu jouer au basket à cause de quelqu’un qui a une dent contre moi. Au niveau basket, pas grand chose à dire, Cabourg a été bien au-dessus, j’espère que Chazal se remettra vite. Maintenant, dans ce championnat, il n’y a plus trop d’enjeu mais si on est obligé de faire forfait par manque de joueuses la semaine prochaine, ça peut tout changer. »

– 17fts CB, 13/18 lf CB, 10 3pts CB, 1ft U CB, 13fts AGC, 14/20 lf AGC, 1 3pts AGC, 1ft U AGC

Marque CB : M. Flechard 6pts, *C. Paillard 23pts, F. Bathily 5pts, *L. Chazal 6pts, *N. Percheron 29pts, J. Lefour , *J. Villette 7pts, *R. Giffaut 9pts

Marque AGC : *C. Guermont 11pts, *M. Baron 2pts, M. Durand , E. Amice 13pts, *M. Maurouard 5pts, *E. Pailler 4pts, *J . Pinto Lutumba 16pts

 

CB IFS : 77
CAEN VENOIX BASKET : 33
[13-2, 18-8 (31-10), 24-14 (55-24), 22-9]

Adrien Laignel (COACH CBI) : « Pas grand chose à dire, pour un match de reprise, c’était bien. On a bien débuté face à une équipe diminuée, on a fait ce qu’il fallait dans le premier quart pour se faciliter la tâche. Contrairement à d’habitude, les filles ont été disciplinées et sérieuses jusqu’au bout. Si je veux être un peu tatillon, on a gâché de bonnes situations de jeu rapide. Mais dans la globalité, ça reste un bon match, surtout pour une reprise. Et ça permet de bien préparer le match de la semaine prochaine (Avant Garde) pour notre objectif qui est de finir dans le Top 5. Match à la patinoire. »

Franck Dziuk (COACH CVB) : « Il ne s’est rien passé, on n’y était pas, on était encore en trêve. On avait quelques absentes mais on en a toujours eu, donc on ne va pas parler de ça. On ne s’est pas entraîné mais les autres équipes n’ont pas dû plus s’entraîner que nous. Déçu, on n’y était pas, ni dans le jeu, ni dans le respect des consignes. On va mettre ça sur le fait que c’est compliqué mentalement de perdre des matches. Je n’ai pas reconnu l’équipe qui, malgré les défaites, se battait. J’espère que, dans le renoncement, c’est accidentel sinon les deux mois restants vont être longs. Ifs est bien supérieur à nous mais je préfère perdre en ayant la tête haute. »

– 8fts CBI, 19/34 lf CBI, 4 3pts CBI, 18fts CVB, 5/6 lf CVB, 0 3pts CVB

Marque CBI : E. Dziuk 7pts, A. Geraudel 8pts, *M. Le Roux 18pts, *P. Nicolle 9pts, *M. Joseph 9pts, *M. Arnoux 16pts, C. Françoise 6pts, *G. Ollo 4pts

Marque CVB : *P. Barre 6pts, C. Quentel 6pts, *Z. Schmitt 6pts, *M. Leboucher , *L. Peribe 9pts, M. Lazzaro 6pts, *L. Plusch

 

CS BAYEUX : 78
CAEN NORD BASKET : 47
[22-12, 21-11 (43-23), 15-18 (58-41), 20-6]

(le match s’est joué au Caen Nord, Bayeux ne disposant pas de salle pour accueillir le match)

Jean Malassigné (COACH CSB) : « On est six, elles sont sept. On joue à Caen Nord parce qu’on n’avait pas de salle. Je suis obligé de faire un peu de zone pour ne pas être pénalisé par les fautes. Un troisième quart-temps dégueulasse de notre part, on fait une passe/un shoot. Dans le quatrième quart, on arrête la zone et le Caen Nord ne doit marquer que 6 points. En face, la grande Godard a été pas mal. Pas grand chose à dire d’autre. »

Boris Renaux (COACH CNB) : « Match qu’on ne commence pas trop mal, on est assez agressif, on provoque des fautes. Bayeux met en route son collectif dans les deuxième et troisième quarts-temps, ce qui nous fait mal. Il y a une classe d’écart. On a essayé de tenir comme on pouvait en limitant Kasia Kieda mais Viseur et Seigneurie nous ont fait mal. On continue de faire avec nos blessées et nos absentes. »

– 14fts CSB, 10/14 lf CSB, 6 3pts CSB, 15fts CNB, 9/17 lf CNB, 0 3pts CNB, 1ft U CNB

Marque CSB : C. Victoire 3pts, *C. Seigneurie 21pts, *L. Viseur 19pts, *A. Crocquevieille 9pts, *B. Mallet 8pts, *K. Kieda 18pts

Marque CNB : L. Bennett , *A. Leroy 8pts, *T. Lebourgeois 4pts, *A. Monteiro 5pts, M. Bacon 6pts, *M. Lecourtois 4pts, *C. Godard 20pts

 

AS CHERBOURG : 54
US LA GLACERIE : 62
[12-27, 21-8 (33-35), 10-9 (43-44), 11-18]

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « On est resté dans les starting-blocks lors du départ. Il a fallu développer beaucoup d’énergie pour combler ce retard. On a fait un gros deuxième quart avec de la défense et de l’adresse. Mais dans le troisième quart, on loupe le coche, on avait vraiment l’occasion de passer devant. Dans le quatrième quart, il y a de la maladresse de chaque côté, La Glacerie fait un petit écart et on n’arrive pas à le combler. Et après, c’est trop tard, on n’avait plus l’énergie pour insuffler quelque chose. En face, elles avaient l’énergie pour défendre fort et elles nous ont piqué deux ballons cruciaux. Après, les filles se sont bien battues, on a montré de bonnes choses, on a été cohérent mais il faut reconnaître que La Glacerie est meilleure et va plus vite que nous. Mention à Lecacheur qui, vraiment, a fait un gros gros travail. »

Jérôme Luce (COACH USLG) : « On fait une grosse entame de match. Le coach adverse avait pris le pari de faire de l’individuelle, au bout de trois minutes, il était à -14 donc il repasse vite en zone. On marque 27 points dans le premier quart, on savait que ça allait resserrer défensivement. Dans le deuxième quart, on a déjoué défensivement et elles ont joué plus en mode ‘bûcheronnes’. Il y Anne-Claire Née qui doit nous mettre un 8-0 ainsi qu’un tir de Charlène Corvez. On ne rentre au vestiaire qu’avec +2. Sur la deuxième mi-temps, ça a été un match où tout le monde se rendait coup pour coup. Les filles ont été plus intelligentes, on n’a pas répondu aux provocations physiques rudes de l’adversaire. Et sur les dernières minutes, Cherbourg craque physiquement. On fait une boîte sur Corvez pour ne pas qu’elle nous allume à 3-points. La jeunesse l’a encore emporté sur l’expérience (rires). Je pense qu’elles se sont mis plus de pression que nous car elles voulaient vraiment le gagner. Il y avait eu des petites piques et on a répondu sur le terrain (rires). On est content de les battre et de ne pas donner notre première défaite à Cherbourg. Les filles ont été sérieuses. Ça a été un gros match. »

– 26fts ASC, 13/23 lf ASC, 3 3pts ASC, 1ft U ASC, 22fts USLG, 15/32 lf USLG, 3 3pts USLG

Marque ASC : M-A. Carel 2pts, *É. Yssembourg 8pts, *A-C. Née 20pts, A. Poirier 2pts, *C. Bertault 10pts, S. Villeneuve-Pasco , *C. Corvez 5pts, *P. Dréan 1pt, A. Omont 6pts

Marque USLG : *L. Lecacheur 10pts, *C. Drean 8pts, *J. Nord 11pts, *S. Deloeuvre 10pts, *F. Sorel 6pts, J. Cossais 6pts, M. Pinsard 2pts, M. Bouin 7pts, S. Sauvey 2pts

 

CLASSEMENT

Selon les résultats des équipes bas-normandes en N3, le nombre de descentes peut varier. Il y aura au moins deux descentes, Équeurdreville étant relégué en Pré-Nationale.
[m] = maintenu
Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour le Titre/la montée (©Sport à Caen)

 

TOP 10 SCOREUSES PNF DE LA 16ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

N. Percheron (CB)

29pts

2

C. Paillard (CB)

23pts

3

M. Joba (DBCN)

22pts

4

C. Seigneurie (CSB)

21pts

5

C. Godard (CNB)

20pts

#

A-C. Née (ASC)

20pts

7

L. Viseur (CSB)

19pts

8

M. Hamel (ABCH)

18pts

#

K. Kieda (CSB)

18pts

#

M. Le Roux (CBI)

18pts

 

Merci aux arbitres de cette journée : R. Assire, A. Brice, L. Harles, A. Le Lézec, P. Anquetil, E. Faillot, M. Belal, H. Leligny, L. Bacon, S. Moreau, B. Aulnette, J. Cau

Pierre Salzmann Sport à Caen

Commentaires

mai
20:00
mai
08:00
juin
juin