CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NATIONALE FEMININE. INCROYABLE ! LA GLACERIE MAINTENUE !

16 février 2018 - 20:14

Quatorzième journée de Pré-Nationale Féminine. Vous aurez compris le ton ironique du titre... Toujours invaincues, les Glacériennes sont la première équipe maintenue du championnat

Publié le 13 Fév 18 à 21:15
Sans surprise, les Glacériennes de Jérôme Luce et Fanny Sorel sont les premières maintenues.

 

Quatorzième journée de Pré-Nationale Féminine. Vous aurez compris le ton ironique du titre… Toujours invaincues, les Glacériennes sont la première équipe maintenue du championnat.

Les chiffres de la journée :
– 5-0, le score du premier quart-temps entre Cherbourg et Venoix… si si, vous avez bien lu.
– 36, soit le nombre de ballons perdus par Mondeville.
– 0, aucune joueuse n’aura atteint les 20 points marqués ce week-end.
– 1, La Hague n’a remporté qu’un seul quart-temps. Suffisant pour gagner le match.
– 10, soit le nombre de paniers à 3-points réussis par Cabourg.
– 31 à 5, le banc de Cabourg a surclassé celui de Caen Nord : 31 points contre 5.
– 1, une seule équipe termine en dessous des 50% aux lancers (Venoix : 3/10).
– 5, il reste huit journées et cinq équipes sont hors-course pour le Titre.

Parce qu’il n’y a pas que les scoreuses : – Fanny Sorel : 10 passes décisives
– Caroline Dréan : 9 interceptions et 9 passes décisives
– Jarria Pinto-Lutumba : 13 rebonds
– Solène Delœuvre : 7 fautes provoquées
– Léa Lecacheur / Lucie Marie : 2 contres
(Nous encourageons les entraîneurs à nous envoyer d’autres statistiques, ndlr)

Les séries en cours : 14 victoires pour La Glacerie / 7 défaites pour Venoix

Les affiches de la prochaine journée : DOUVRES vs BAYEUX

 

Excusez-nous pour ce titre d’article qui est clairement sarcastique. Sans faire injure aux autres équipes, le maintien de La Glacerie n’est en rien un événement, l’équipe étant annoncée favorite depuis le début de saison (et elle a clairement assumé ce statut vu qu’elle marche sur la totalité du championnat). Mais il est tout de même important de souligner qu’une équipe maintenue à huit journées de la fin dans un championnat à vingt-deux journées… c’est rare !

Et ce maintien, il fut acquis par les Glacériennes à Mondeville après leur victoire 56-90. Le leader fait l’écart dès le début de match. Comme souvent, la défense tout-terrain des Manchottes asphyxie l’équipe adverse, en témoignent les 36 ballons perdus par l’USOM. Mondeville aura un petit sursaut d’orgueil en début de quatrième quart-temps mais La Glacerie ne sera bien sûr pas inquiétée. Outre cette quatorzième victoire en autant de matches, on pourra noter les 10 passes décisives de Fanny Sorel ou encore le presque triple-double de Caroline Dréan avec 16 points, 9 passes et 9 interceptions.
Le duel de la journée opposait Ifs et Douvres. Et décidément, Douvres n’y arrive pas face aux Ifoises et s’incline 59-57. Dites-vous que l’addition aurait pu être bien plus salée puisque le CB Ifs menait de 20 points à la mi-temps grâce à une superbe défense. Le DBCN réagira et recollera au score, malgré le départ de Besançon à la mi-temps et le fait de terminer le match à quatre (Plouhinec, Gautier et Joba sorties pour cinq fautes). Les Douvraises auront la balle de match mais ne parviendront pas à créer le hold-up. Avec cette victoire, Ifs revient dans la première partie de tableau.

On reste dans le haut de tableau avec Bayeux qui a eu toutes les peines du monde à se défaire d’Alençon : 70-67. Et contrairement à ce que vous croyez (et à ce que nous croyions aussi), non, Lætitia Baudet de la N2 ornaise n’a pas joué. Alors que s’est-il passé ? Eh bien tout simplement, après vingt premières minutes où les Bajocasses ont dominé grâce à leur secteur intérieur, le CSB s’est dit qu’un écart de 16 points à la mi-temps était suffisant. Le 13-0 encaissé vint rapidement infirmer cette idée. La défense du promu perturbe Bayeux et Alençon parvient même à prendre l’avantage… avant qu’une faute sur un 3-points ne donne trois lancers à Seigneurie. Cette dernière a de la glace dans les veines et convertit ses trois tentatives.
Parmi les résidents du podium, il nous manque Cherbourg qui l’emporte 56-37 sur Venoix dans ce ‘presque’ choc des extrêmes. Match entre deux équipes défensives… Devinez le score du premier quart-temps. Non, mais sérieusement, devinez… C’est moins que ce que vous pensez… encore moins que ça… non, mais vraiment moins… 5-0 ! Oui, oui, vous avez bien lu et non, non, on ne s’est pas trompé. Plus sérieusement, le début de match est serré, en effectif réduit, les Cherbourgeoises manquent de repères et les Caennaises se défendent bien… avant de céder au retour des vestiaires. L’ASC se réveille offensivement et crée l’écart.

Outre le duel entre Ifs et Douvres, l’autre affiche de la journée voyait l’Avant-Garde aux prises avec La Hague, une opposition qui sera remportée par les Urvillaises-Nacquevillaises 50-48. Se déplaçant dans La Manche à six et perdant (temporairement) Pinto-Lutumba sur blessure après dix secondes de jeu, l’AGC s’attendait à un après-midi compliqué. Et pourtant, les Caennaises feront jeu égal avec une ABCH comptant, elle aussi, quelques absentes. La décision se fera en toute fin de match : alors que l’Avant-Garde avait pris un point d’avance sur un lancer de Guermont, un 3-points d’Adèle Lerogeron donnera 2 points d’avance aux locales à une minute de la fin. Plus aucun point ne sera marqué ensuite.
On termine avec un match à sens unique avec une équipe plutôt en forme et une autre pour laquelle on commence à avoir vraiment de la peine. Il s’agit du duel entre Cabourg et Caen Nord qui tourna logiquement à l’avantage du premier : 89-58. Face à des Nord-Caennaises se déplaçant à sept et dépourvues de leurs meilleurs éléments (Brunelle, Chartier, Monteiro…), les Cabourgeaises ont fait ce qu’il fallait faire : mettre du rythme d’entrée. Résultat ? Un 28-5 dans le premier quart-temps et 34 points d’écart à la mi-temps. Le match est fini après vingt minutes mais Caen Nord sauve l’honneur en remportant la seconde période. Si le maintien est en bonne voie pour les joueuses de Cabourg (très adroites sur ce match avec 10 paniers à 3-points), pour le CNB, ça semble compliqué vu que l’USTB Équeurdreville est en très mauvaise posture en N3 et qu’une descente bas-normande de Nationale 3 entraînerait une descente supplémentaire en Pré-Nat’.

 

CB IFS : 59
DOUVRES BCN : 57[
[14-7, 20-7 (34-14), 12-19 (46-33), 13-24]

Adrien Laignel (COACH CBI) : « On fait une première mi-temps quasi-parfaite. Il y a de la maladresse en face mais la maladresse, on la provoque aussi du fait de notre superbe défense. Offensivement, c’était super intéressant puisqu’on a vraiment réussi à mettre du rythme aussi bien sur jeu rapide que sur demi-terrain. Ce qui est dommage, c’est qu’en deuxième mi-temps, tout ce qu’on avait bien fait en première, on ne l’a pas fait. On est tombé dans le faux rythme qu’a proposé Douvres et on sait que si on se met dans le faux rythme de l’adversaire, ça ne nous va pas du tout. On n’aurait jamais dû se faire peur. On a de la chance qu’elles finissent à quatre. Je pense que si elles avaient eu une rotation supplémentaire, on perdait peut-être. Mais je retiens la première mi-temps et la victoire face à Douvres qu’on aura battu à l’aller et au retour. »

Antoine Dufour (COACH DBCN) : « J’ai eu très très peur à la mi-temps. Défensivement, on ne commence pas trop mal mais on n’arrive pas à marquer, on est complètement inefficaces en attaque, on ne met pas les lancers, on fait la passe de trop. En face, plus ça va, plus elles mettent des contre-attaques. La ligne arrière avec Margaux Joseph et Maëva Le Roux nous fait vraiment mal. Dans le vestiaire, on discute beaucoup. J’ai l’impression qu’Ifs revient un peu la fleur au fusil, on revient au score, on met une très bonne intensité défensive et on retrouve rythme et adresse en attaque. Il n’y a pas de séries, on revient tout doucement. À trois minutes de la fin, on revient à égalité et à ce moment-là, on passe à quatre joueuses sur le terrain (dont trois intérieures) parce que Pauline Plouhinec sort pour cinq fautes (Gautier et Joba étaient également à cinq fautes et Besançon avait dû partir à la mi-temps, ndlr). Malgré ça, on reste dans le match. À 14 secondes de la fin, on fait faute, Le Roux rate son premier lancer et mord sur le deuxième. Temps-mort, on rate le panier à 3-points, rebond offensif et on se fait contrer. Frustration sur la première mi-temps mais une deuxième mi-temps très encourageante. »

– 22fts CBI, 20/33 lf CBI, 1 3pts CBI, 1ft T CBI, 28fts DBCN, 14/20 lf DBCN, 3 3pts DBCN

Marque CBI : E. Dziuk 7pts, A. Geraudel , *M. Le Roux 18pts, *M. Reulet 7pts, *P. Nicolle 7pts, *M. Joseph 9pts, *M. Arnoux 5pts, *G. Ollo 6pts

Marque DBCN : *M. Joba 11pts, *M. Gautier 4pts, *A. Volard 6pts, C. Besancon, *J. Levernieux 2pts, *C. Miquelot 11pts, P. Plouhinec 7pts, A. Bluche 16pts

 

CS BAYEUX : 70
CTC UBCU ALENCON : 67
[24-15, 24-17 (48-32), 10-18 (58-50), 12-17]

Jean Malassigné (COACH CSB) : « On exploite bien les possibilités offensives en première mi-temps. On est à +16, je me dis que je peux faire jouer mes petites cadettes… mais on ne s’est pas entraîné de la semaine, on prend un 13-0 en quatre minutes dans le troisième quart-temps. On joue en dix secondes, on n’est pas adroit et Alençon joue bien. Seules deux joueuses marquent dans le troisième quart-temps, on est un peu lymphatique. Sur le dernier quart-temps, on n’a pas trop de réaction. Alençon nous fait peur et passe même devant. Heureusement, Caroline Seigneurie obtient trois lancers. Bonnes performances aux lancers des deux côtés. Est-ce que les filles avaient encore le match de La Glacerie dans la tête ? Je ne sais pas mais on a été un peu suffisant dans le troisième quart. Petit match pour nous. »

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « On rentre bien dans le match mais on subit trop en défense, on est dominé dans la raquette par Kieda et Crocquevieille. L’écart grimpe jusqu’à +19 en faveur de Bayeux et on est mené 48 32 à la mi-temps. Au retour des vestiaires, on arrive à mieux défendre sur les grandes adverses, on les oblige à prendre des tirs plus compliqués, elles sont moins adroites et on revient progressivement au score. On est même au coude au coude dans le dernier quart et on se met à croire à l’exploit. On réussit même à passer devant dans le money-time, on mène 66-67 dans la dernière minute mais on fait une faute évitable à 18 secondes de la fin qui donne trois lancers-francs à Seigneurie qui ne tremble pas et met les 3. Derrière, on ne marque pas et on fait même faute antisportive au buzzer… donc, un peu de frustration pour les filles d’être passées si près de la victoire face à cette belle équipe de Bayeux mais les progrès sont là et font plaisir à voir. »

– 16fts CSB, 11/13 lf CSB, 1 3pts CSB, 1ft T CSB, 16fts UBCUA, 15/19 lf UBCUA, 4 3pts UBCUA, 1ft U UBCUA

Marque CSB : C. Victoire , A. Delecroix 2pts, *C. Seigneurie 17pts, *L. Viseur 14pts, *A. Crocquevieille 16pts, *B. Mallet 2pts, C. Lemennais , *K. Kieda 19pts

Marque CTC UBCUA : *L. Dejoux 9pts, *L. Mesnage 14pts, *J. Guerrier 6pts, *A. Thierry 11pts, *A. Senegas 14pts, C. Azziza 6pts, L. Guyomard Llorca 3pts, P. Cool 4pts

 

USO MONDEVILLE : 56
US LA GLACERIE : 90
[10-27, 13-25 (23-52), 17-22 (40-74), 16-16]

Alex Devaux (COACH USOM) : « Match qu’on n’a pas coché sur le calendrier et qu’on savait compliqué face à une équipe invaincue. On se prend 34 points en perdant 36 ballons et en étant sept. Malgré le score et le nombre de balles perdues, il y a beaucoup de points positifs sur le match. On a essayé de résister à l’intensité de La Glacerie qui a eu une grosse adresse sur la première mi-temps. On a essayé de jouer. Les prochains matches seront plus importants pour nous, il faudra limiter les pertes de balles si on veut faire quelque chose face à Alençon contre qui ça va être très compliqué. »

Jérôme Luce (COACH USLG) : « Entame de match bien sérieuse, on a été très adroit à l’extérieur et on a aussi dominé à l’intérieur. Mondeville a essayé de faire un peu de zone au début mais encore une fois, on a mis beaucoup de 3-points. On continue à défendre très dur après la mi-temps, il y a juste le début du quatrième quart-temps où on baisse en intensité et en concentration et où l’on doit prendre un 12-2 mais on s’est vite remis en place et on gagne aussi le dernier quart. Dès qu’on a monté l’intensité défensive, on a récupéré des ballons. Le seul souci, c’est que l’arbitre n°1 s’est cru un peu au-dessus de tout le monde même s’il a été bien au sifflet. Sinon, on a fait un bon match tout en étant sérieux. »

– 17fts USOM, 6/9 lf USOM, 4 3pts USOM, 17fts USLG, 10/19 lf USLG, 8 3pts USLG, 1ft T USLG

Marque USOM : *A. Lanchas 8pts, *O. Picot 7pts, J. Ait-Idder , *S. Bouabib 14pts, *A. Goudeau 13pts, *M. Herbline 10pts, L. Marie 4pts

Marque USLG : *L. Lecacheur 13pts, *C. Dréan 16pts, M. Jardin 11pts, *S. Deloeuvre 12pts, *F. Sorel 13pts, *J. Cossais 13pts, M. Bouin 6pts, S. Sauvey 6pts

 

ABC LA HAGUE : 50
AVANT GARDE CAEN : 48
[19-14, 10-10 (29-24), 11-14 (40-38), 10-10]

Olivier Birette (COACH ABCH) : « Un bon début de match, on a pas mal de positions de tirs et d’adresse, notamment avec Brionne qui fait un gros début de match. Derrière, on a quelques oublis défensifs qui permettent à l’Avant-Garde de revenir. Ensuite, on a beaucoup moins d’adresse, plus ça allait, plus on refusait les tirs. Malgré tout, défensivement, on les a bien tenues, elles n’étaient que six mais les joueuses majeures étaient là. Les filles ont bien respecté les consignes défensives. On est mené 47-48, on marque à 3-points pour passer devant à une minute de la fin et ça ne marque plus. Elles ont le dernier tir, on défend bien, elles prennent un tir désespéré en déséquilibre. »

Mathieu Auzoux (COACH AGC) : « Je partais sans grand espoir puisque le match aller avait été perdu à domicile et là, on partait jouer dans la Manche à six. De plus, la moitié de mon effectif s’est couché relativement tard et Jarria Pinto-Lutumba sort après dix secondes de jeu sur blessure… Finalement, La Hague ne présente que huit joueuses de 18/19 ans et on se dit que ça peut le faire. On démarre moyennement le match, on est surpris par l’arbitrage qui n’est pas mauvais mais qui ne siffle pas comme chez nous, il y a peu de fautes de sifflées, ça laisse beaucoup jouer et on n’obtient pas le nombre de lancers-francs qu’on obtient habituellement. Après, ça nous arrange aussi vu qu’on n’a que six joueuses. Dans le deuxième quart, on fait preuve d’une maladresse phénoménale, pas terrible en face non plus. On reste au contact mais Emma Pailler sort sur blessure, on se dit que ça va être compliqué mais finalement, on revient. On est toujours derrière mais on est au coude à coude. C’est un match très pauvre en terme d’adresse. On est à 47-47, Guermont obtient deux lancers et fait un sur deux. On encaisse un panier à 3-points et ça ne marque plus. On a le dernier shoot, je mets un système en place mais on ne trouve pas le tir ouvert. Vu l’effectif qu’on avait et le contexte, je ne suis pas déçu, je suis juste frustré de ne pas avoir fait le hold-up, surtout quand je vois tout ce qu’on a loupé dessous. Mais mes filles se sont bien données, l’ambiance était bonne, c’était le principal. »

– 12fts ABCH, 9/12 lf ABCH, 3 3pts ABCH, 13fts AGC, 7/10 lf AGC, 3 3pts AGC

Marque ABCH : *E. Bonnaventure 2pts, *M. Hamel 3pts, *F. Birette 2pts, L. Poutas, *C. Brionne 14pts, S. Menni 13pts, *A. Lerogeron 9pts, L. Hacquebey 7pts

Marque AGC : *C. Guermont 9pts, M. Baron 11pts, *E. Amice 7pts, *M. Maurouard 6pts, *E. Pailler 2pts, *J . Pinto Lutumba 13pts

 

AS CHERBOURG : 56
CAEN VENOIX BASKET : 37
[5-0, 15-17 (20-17), 22-12 (42-29), 14-8]

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « On a appris des mauvaises nouvelles en fin de semaine avec Yssembourg et Villeneuve-Pasco qui sont out. Associé à ça, Anne-Claire Née jouait sur une jambe. Défensivement ça allait mais offensivement, on a manqué de repères. On a commencé ‘small-ball’. Fort heureusement, on a récupéré Lou Epaillard. En attaque, c’était plus que brouillon, heureusement, on peut toujours se reposer sur notre défense. Après, Venoix est une équipe qui produit du jeu, qui arrive à jouer avec de l’intensité mais pour qui c’est compliqué offensivement. Et pour compléter les urgences, Anne-Claire Née n’allait pas bien du tout dans le vestiaire. On se retrouve avec trois joueuses en moins… Heureusement, la trêve va arriver et va nous permettre de retrouver nos filles avant d’affronter La Glacerie. »

Franck Dziuk (COACH CVB) : « De notre côté, ce qu’on a fait en attaque n’était pas moche mais on ne mettait pas un panier. On a plutôt bien défendu et on a empêché Cherbourg d’attaquer convenablement. On gagne le deuxième quart et vers la trentième minute, on explose. On a fait un beau match, 37 ce n’est pas beaucoup mais 56 c’est plutôt bien. On a fait douter longtemps une belle équipe de Cherbourg. On est dans la continuité de ce qu’on a proposé contre La Hague. Cherbourg nous fait mal en fin de match avec les sœurs Née (Anne-Claire Née et Alice Omont, ndlr) dans la raquette. Je suis satisfait de ce qu’on a produit. On progresse mais c’est loin d’être suffisant. Les filles n’ont pas de regrets à avoir. »

– 13fts ASC, 12/18 lf ASC, 0 3pts ASC, 1ft U ASC, 17fts CVB, 3/10 lf CVB, 4 3pts CVB, 1ft T CVB

Marque ASC : *M-A. Carel 13pts, *A-C. Née 6pts, A. Poirier , *C. Bertault 13pts, L. Epaillard 3pts, *C. Corvez 3pts, *P. Dréan 6pts, A. Omont 12pts

Marque CVB : P. Barre 8pts, *Z. Schmitt 7pts, *E. Sauvetre 3pts, *M. Leboucher , *L. Peribe 5pts, M. Lazzaro 2pts, *M. Azema 12pts

 

CABOURG BASKET : 89
CAEN NORD BASKET : 58
[28-5, 27-16 (55-21), 16-19 (71-40), 18-18]

Claude Martin (COACH CB) : « Connaissant les problèmes d’effectifs du Caen Nord, la consigne était d’imposer tout de suite du rythme. L’objectif a été atteint. Au retour des vestiaires, les filles n’ont pas senti le besoin de poursuivre l’effort. Tout ce qui a été mis en première mi-temps est partiellement resté au vestiaire. Ce constat ne diminue pas la bonne deuxième mi-temps du Caen Nord qui a affiché une belle volonté pour ne pas sombrer en deuxième mi-temps. C’est dommage pour le CNB d’avoir autant de blessées. »

Boris Renaux (COACH CNB) : « On n’a pas existé en première mi-temps, des zombies sur le terrain ,on n’a pas défendu, on n’a pas attaqué. En deuxième mi-temps, on joue, ça reste correct dans le jeu qu’on produit. Maintenant, comme on a été inexistant en première mi-temps… Pas de jeu, rien de proposé. La fin de saison va être très longue… »

– 22fts CB, 23/32 lf CB, 10 3pts CB, 1ft U CB, 24fts CNB, 16/27 lf CNB, 2 3pts CNB

Marque CB : M. Flechard 18pts, *C. Paillard 15pts, F. Bathily 7pts, L. Chazal 6pts, *N. Percheron 15pts, *J. Lefour 4pts, *J. Villette 11pts, *R. Giffaut 13pts

Marque CNB : *A. Leroy 9pts, *T. Lebourgeois 7pts, M. Bacon 4pts, *L. Bennett 7pts, *M. Lecourtois 15pts, T. Philippot 1pt, *C. Godard 15pts

 

CLASSEMENT

Selon les résultats des équipes bas-normandes en N3, le nombre de descentes peut varier (pour l’instant 2, Équeurdreville étant relégable en N3).
[m] = maintenu
Sont surlignées en gris les équipes désormais hors-course pour le Titre/la montée (©Sport à Caen)

 

TOP 10 SCOREUSES PNF DE LA 14ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

K. Kieda (CSB)

19pts

2

M. Fléchard (CB)

18pts

#

M. Le Roux (CBI)

18pts

4

C. Seigneurie (CSB)

17pts

5

A. Bluche (DBCN)

16pts

#

A. Crocquevieille (CSB)

16pts

#

C. Dréan (USLG)

16pts

8

C. Godard (CNB)

15pts

#

M. Lecourtois (CNB)

15pts

#

C. Paillard (CB)

15pts

#

N. Percheron (CB)

15pts

 

Merci aux arbitres de cette journée : T. Allerme, A. Brice, A. Desit, A. Cardia, L. Bacon, J. Cau, G. Leveziel, A. Le Lézec, P. Anquetil, L. Harles, R. Assire, B. Aulnette

Pierre Salzmann Sport à Caen

Commentaires

juin
juin