CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NATIONALE FEMININE. Un Bayeux record reprend seul la 2ème place

2 février 2018 - 09:51

Douzième journée de Pré-Nationale Féminine. Les six premières équipes s'affrontaient et Bayeux va battre trois records de saison sur son match contre l'Avant-Garde.

 Publié le 30 Jan 18 à 21:45

Avec treize paniers à 3-points marqués par l’équipe, 37 points et sept paniers à 3-points pour Caroline Seigneurie, Bayeux a connu un week-end faste. (©Page Facebook CS Bayeux Basket)

Les chiffres de la journée :
– 37, record de saison pour Caroline Seigneurie avec 37 points marqués.
– 7, deuxième record de saison sur le même match pour Seigneurie avec sept 3-points inscrits.
– 13, et un troisième record pour Bayeux avec treize 3-points inscrits contre l’AGC.
– 2, les joueuses de Caen Nord ont terminé la rencontre à seulement deux joueuses sur le terrain…
– 39, soit le nombre de lancers tentés par Venoix, seulement 14 réussites.
– 1, belle performance aux lancers pour les autres équipes, Venoix est la seule équipe sous les 50%.
– 5, soit le nombre de changements au classement après cette journée.
– 2, seules deux rencontres se sont terminées avec un écart inférieur à 10 points.

Les séries en cours : 12 victoires pour La Glacerie / 5 défaites pour Venoix

Les affiches de la prochaine journée : LA GLACERIE vs BAYEUX

 

Début de la phase retour, l’occasion de voir les premières revanches des rencontres de l’Open de Caen Nord. Seules deux équipes sont parvenues à inverser la tendance. Après la surprise de l’Open qui avait vu le Caen Nord défaire La Hague, cette fois-ci, les Manchottes n’ont eu aucun souci pour se défaire 100 à 43 du CNB. Venues dans La Manche à seulement cinq joueuses, il était compliqué d’espérer mieux pour les Caennaises, d’autant que celles-ci devront terminer les derniers instants de la rencontre avec… deux joueuses sur le terrain (deux joueuses à cinq fautes et une nouvelle blessée). La Hague, qui a joué sérieusement tout au long de la rencontre, se relance après la défaite à Bayeux et récupère la cinquième place au classement.
La seconde revanche est à mettre à l’actif d’Alençon qui s’est défait de Cabourg 70 à 78 grâce à une très bonne deuxième mi-temps. C’est Cabourg qui entame le mieux la rencontre avec une grosse activité offensive et 26 points marqués sur les dix premières minutes. Distancées de 9 points à la mi-temps, puis de 15 au milieu du troisième, les Alençonnaises vont se relancer défensivement et se réveiller offensivement derrière une Baudet en grande forme. L’UBCUA va grappiller progressivement son retard pour repasser devant dans le quatrième, bien gérer la fin de match et s’imposer logiquement en récupérant le point-average. Alençon se relance bien dans l’optique du maintien.

Dans le bas de tableau, le Caen Venoix avait besoin d’une victoire mais c’est Mondeville qui a pris l’ascendant 54 à 36 contre les Caennaises. En panne de réussite offensive, à l’image de son adresse aux lancers avec un 14/39, Venoix n’est pas parvenu à inquiéter des Mondevillaises bien en place défensivement et collectives offensivement avec neuf joueuses qui alimentent la marque. Après un premier quart disputé, c’est Mondeville qui va prendre la mesure de son adversaire et faire grimper l’écart progressivement. L’USOM prend de l’air pour le maintien avec désormais trois victoires d’avance sur Caen Nord. La route est encore longue pour le CVB qui va devoir rapidement trouver le chemin de la victoire pour ne pas faire l’ascenseur et espérer se maintenir.
Nous avions droit pour cette journée à trois matches opposant les six premières équipes du championnat.
Le leader glacérien se déplaçait chez le CB Ifs et, on sait qu’il n’est jamais simple d’aller s’imposer chez une équipe capable de gagner contre tout le monde et en particulier à domicile. La Glacerie va prendre le meilleur départ et va creuser un écart que les Ifoises ne parviendront jamais à combler. Dans le troisième quart, elles vont tout de même recoller à 4 points mais suite à plusieurs pertes de balles, elles vont encaisser un 9-0 dont elles ne se relèveront pas, d’autant que Jessica Nord va ensuite avoir la main très chaude dans l’adresse extérieure en fin de troisième et quatrième et va permettre à la Glacerie de s’imposer 55-77 à Ifs. Le score ne révèle pas pour autant la qualité de la prestation des deux équipes sur la rencontre puisque les Ifoises n’ont rien lâché et sont parvenues à gêner le leader. Les Manchottes ne s’arrêtent plus alors que le CB Ifs se fait devancer par La Hague pour la cinquième place.

Plusieurs records de saison sont tombés lors de la victoire de Bayeux 93 à 74 face à l’Avant-Garde. Commençons par la rencontre : après un premier quart disputé qui voit l’AGC être devant dans un match offensif, le rouleau compresseur bajocasse va se mettre en route pour un 32-13 dans le deuxième. L’écart grimpe un peu sur la deuxième mi-temps pour une large victoire de Bayeux. Du côté des records, Bayeux a inscrit treize paniers à 3-points sur la rencontre, nouveau record de saison ; Caroline Seigneurie a trouvé sept fois la mire derrière l’arc, record de saison ; la même Seigneurie a inscrit 37 points, nouveau record de saison. Les deux nouveaux records étaient jusque-là détenus par son adversaire du jour, Marine Maurouard (réaction de cette dernière après le match, et ce, face à Caroline Seigneurie : « Ah la p*** ! » [amical]. Elles se sont donné rendez-vous au concours à 3-points du All-Star Game). Bayeux devra enchaîner la semaine prochaine avec le choc du début de cette phase retour contre La Glacerie.
La dernière rencontre opposait l’AS Cherbourg, qui restait sur six victoires consécutives, et Douvres, qui souhaitait s’imposer pour se rapprocher du podium. Le début de match est en faveur des Douvraises qui infligent un 11-2 avant de voir les Cherbourgeoises se réveiller pour revenir au contact à la fin des dix premières minutes. Le second quart est à l’avantage du DBCN qui défend mieux et exploite bien le jeu de transition. Malgré les 12 points de retard à la mi-temps, Cherbourg est dans le match et va le montrer après la pause avec une défense de zone très agressive qui va mettre en difficulté Douvres qui ne parvient plus à marquer. Les Manchottes reviennent à égalité dans le quatrième mais vont immédiatement encaisser un 6-0. La fin de match est tendue mais Douvres ne lâche pas son avance et s’impose 54 à 57 à Cherbourg, première défaite à domicile de la saison pour l’ASC qui laisse donc la deuxième place à Bayeux et n’a plus qu’une victoire d’avance sur les Douvraises pour le podium.

 

CS BAYEUX : 93
AVANT GARDE CAEN : 74
[21-23, 32-13 (53-36), 25-19 (78-55), 15-19]

Jean Malassigné (COACH CSB) : « Comme la semaine dernière, on est en mode stand-by sur le premier quart-temps, on est parti sur des scores de 90 points, on ne défend pas, on se fait dominer par la meneuse Maurouard sur la défense fille à fille et il n’y a pas de repli défensif. À un moment, j’ai remarqué qu’il y avait quatre joueuses de l’Avant-Garde sous notre cercle et un seule de Bayeux et sur une action, il y a cinq rebonds offensifs pour l’Avant-Garde, donc ça fait beaucoup. Ça veut dire qu’on se fout du jeu, et qu’on se fout du mec qui vient les week-ends les coacher. Aux deuxième et troisième quarts-temps, il y a une réaction, on est obligé de changer de défense, sur une zone 2-1-2, et on a surtout une très très grosse adresse extérieure… et je dirais même un peu trop puisqu’on oublie de jouer avec nos grandes. Ce sont des tirs ouverts mais à un moment donné, il faut que tout le monde se sente concerné. À un moment, les grandes ne se sentaient plus concernées dans leur mobilité, elles ne touchaient plus la balle donc étaient spectatrices. Effectif réduit aussi en face mais je pense que ça, c’est la Pré-Nationale féminine, à part les équipes premières ou deuxièmes qui ont des joueuses. »

Mathieu Auzoux (COACH AGC) : « Les deux meilleures attaques avec Jarria Pinto-Lutumba qui ne marque que 6 points, je suis un petit peu frustré et elle beaucoup. Encore une fois, il y a pas mal de coaches qui la ciblent et il y a toujours deux ou trois joueuses sur elle, on est en difficulté pour la trouver, et dans le même temps, Marine Maurouard ne colle pas un tir à 3-points, aujourd’hui, elle rate onze tentatives, des tirs qui ne sont pas forcés. Donc, les coaches en face tiennent Jarria à l’intérieur, avec deux joueuses, ça suffisait, trois contre Venoix, ça devient compliqué. Elle est frustrée, elle n’arrive pas à jouer et nous, c’est un point de fixation important. Quand on ne met pas les tirs, c’est compliqué. Sur le match, on fait un très bon départ, les filles sont appliquées mais malheureusement, on manque de rotations, il nous manquait deux joueuses aujourd’hui. On est un peu fatigué et on prend un énorme coup sur la tête dans le second quart où on part à -15 et on les traîne tout le match. On essaye de passer en individuelle mais on ne fait que contenir, on n’arrive pas à revenir. On tente de repasser sur une autre zone sur les quatre dernières minutes, zone qui fonctionne plutôt bien, qui permet de rester avec des filles actives. Je suis forcément déçu d’avoir perdu mais c’est ce que j’ai dit aux filles : aujourd’hui, la consigne était de tenir Kieda, ce qu’on a très bien fait, et couper le jeu intérieur avec le retour d’Armelle (Crocquevieille). On est tombé sur une très grande Caroline Seigneurie. Le basket c’est un sport d’adresse et avec 37 points et sept tirs à 3-points, on ne pouvait pas lutter. Nous, on a été moins adroit. On marque 74 points à une équipe de Bayeux au complet, donc, c’est un point de satisfaction mais après, il y a toujours mieux à faire. Nous, on combine avec ce qu’on a à disposition tous les week-ends, on a du mal à s’entraîner en annulant presque un entraînement sur deux, ça se ressent le week-end sur notre jeu collectif. Maintenant, je suis très content de l’attitude des filles qui n’ont pas lâché. On espère des jours meilleurs pour Jarria qui, là, est dans le trou parce que tout le monde la cible. C’est un élément important pour nous, elle doit retrouver du plaisir. Si on fait un match comme ça contre toutes les autres équipes du championnat qui sont derrière Bayeux, ça passe. Là, on est face au deuxième, un ballon perdu veut dire un panier en face, ça ne pardonne pas et avec les pertes de balles d’aujourd’hui, on ne pouvait pas gagner. On perd logiquement à l’extérieur chez le deuxième du championnat, ça ne me choque pas. »

– 14fts CSB, 10/13 lf CSB, 13 3pts CSB, 1ft U CSB, 12fts AGC, 12/20 lf AGC, 4 3pts AGC

Marque CSB : C. Victoire 4pts, *C. Seigneurie 37pts, *L. Viseur 11pts, A. Crocquevieille 11pts, *B. Mallet 11pts, *C. Lemennais 4pts, *K. Kieda 15pts, L. Thomas

Marque AGC : *C. Guermont 25pts, M. Baron 11pts, C. Maillard, *E. Amice 4pts, *M. Maurouard 20pts, *E. Pailler 8pts, *J . Pinto Lutumba 6pts

 

ABC LA HAGUE : 100
CAEN NORD BASKET : 43
[24-12, 22-11 (46-23), 29-11 (75-34), 25-9]

Olivier Birette (COACH ABCH) [remplacé par Nathalie Hamel sur ce match] : « Dès le début, l’écart s’est creusé, déjà +12 à la fin du premier quart. Caen Nord ne s’est déplacé qu’à cinq. On joue sérieusement. Un deuxième quart dans la même lignée. En deuxième mi-temps, Caen Nord passe à quatre, trois puis deux joueuses. Le but était de finir le match. Il n’y a pas vraiment eu d’opposition. La situation a fait qu’il y avait de moins en moins de résistance adverse. »

Boris Renaux (COACH CNB) : « On devait partir à six et au final, on n’est que cinq à partir. Camille Godard se fait mal au genou en début de quatrième, puis Alexia Monteiro sort pour cinq fautes. On finit à trois puis à deux. On a existé cinq minutes et après, on a explosé en plein vol. Là, je ne vois pas comment on peut faire, ça fait trois matches de suite qu’on finit avec moins de cinq joueuses sur le terrain… et je ne vois pas comment la situation va s’arranger. Ça va commencer à peser sur le moral des joueuses… Même si on met de la bonne volonté pendant le match, il y a forcément un moment où ça casse. On va voir comment on va faire mais c’est compliqué. »

– 20fts ABCH, 12/23 lf ABCH, 4 3pts ABCH, 15fts CNB, 15/20 lf CNB, 0 3pts CNB

Marque ABCH : *E. Bonnaventure 16pts, *M. Hamel 11pts, E. Pauze 14pts, C. Herout 7pts, *A. Lerogeron 23pts, *L. Hacquebey 8pts, S. Giot 11pts, *S. Menni 10pts

Marque CNB : *A. Leroy 10pts, *T. Lebourgeois 7pts, *A. Monteiro 8pts, *L. Bennett 2pts, *C. Godard 16pts

 

CABOURG BASKET : 70
CTC UBCU ALENCON : 78
[26-17, 13-13 (39-30), 12-24 (51-54), 19-24]

Claude Martin (COACH CB) : « On a fait une bonne première mi-temps, avec une défense bien en place et un jeu offensif intéressant. Nous sommes à +9 à la mi-temps et ensuite, plus rien. Défense aux abonnés absents. On encaisse 48 points sur la deuxième mi-temps, et l’enthousiasme change de camp. Alençon mérite amplement sa victoire car ils ont été meilleurs que nous. Lætitia Baudet nous a fait très mal, 25 points avec une grosse activité dans le jeu. Après trois matches intéressants, nous voilà retombés dans nos travers. La saison va être difficile jusqu’à la fin. »

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « On réalise un début de match correct en attaque, on cherche à mettre beaucoup de rythme mais on le fait avec trop de précipitation et on perd quelques ballons qui permettent aux joueuses de Cabourg de développer des contre-attaques. De plus, on est trop naïf en défense, on fait trop d’erreurs et on n’est pas assez présent au rebond. Du coup, on encaisse 26 points dans le premier quart et on est déjà mené d’une dizaine de points. Au début du troisième quart, on compte jusqu’à 15 points de retard puis on se met à mieux défendre en mettant plus de pression et en contrôlant mieux le rebond. On revient progressivement au score en trouvant de l’adresse dans le sillage de Lætitia Baudet, venue nous prêter main forte. La fin de match est totalement en notre faveur et on récupère même le goal-average. Bravo aux filles ! »

 

Marque CTC UBCUA : M. Roy 3pts, *L. Mesnage 8pts, A. Thierry 6pts, *A. Senegas 4pts, *C. Azziza 15pts, L. Guyomard Llorca 1pt, *L. Baudet 25pts, P. Cool 3pts, L. Dejoux 13pts

 

USO MONDEVILLE : 54
CAEN VENOIX BASKET : 36
[15-14, 13-4 (28-18), 12-6 (40-24), 14-12]

Alex Devaux (COACH USOM) : « Premier match retour très important pour nous, pour le classement et psychologiquement. On a réussi à faire le taf ensemble, on a gagné le match collectivement, défensivement et offensivement. On est régulier sur tout le match et, malgré notre mauvaise adresse, on est resté soudé et on a joué ensemble. Techniquement, match avec beaucoup d’intensité des deux équipes. Ils sont revenus un peu au score dans le troisième mais on est resté sérieux pour reprendre 18 points d’avance. Les deux prochains matches sont compliqués donc, la victoire fait du bien et on va pouvoir préparer les prochaines rencontres. Bon arbitrage. »

Franck Dziuk (COACH CVB) : « Je ne suis même pas énervé… je suis frustré. 54 points encaissés, c’est plutôt pas mal. On fait un premier quart plutôt équilibré mais on marque 4 points dans le deuxième quart-temps, ce n’est pas jouable. 36 points, c’est trop court. On peut bien défendre, on peut avoir de la volonté, ce que les filles ont, mais il faut qu’on soit capable de mettre des paniers et nos lancers-francs. C’était un adversaire face auquel j’aurais espéré faire un résultat. »

– 23fts USOM, 8/16 lf USOM, 4 3pts USOM, 1ft U USOM, 14fts CVB, 14/39 lf CVB, 0 3pts CVB, 1ft U CVB

Marque USOM : *A. Lanchas 2pts, *E. Perrotin 9pts, *L. Pailler 3pts, *O. Picot 11pts, J. Ait-Idder 1pt, *S. Bouabib 12pts, A. Goudeau, M. Herbline 7pts, L. Marie 7pts, M. Perrotin 2pts

Marque CVB : P. Barre 1pt, C. Quentel 2pts, *Z. Schmitt 2pts, *E. Sauvetre 10pts, *M. Leboucher 2pts, *L. Peribe 12pts, M. Lazzaro, M. Azema 2pts, *M. Coutant 5pts, L. Plusch

 

CB IFS : 55
US LA GLACERIE : 77
[10-21, 16-14 (26-35), 13-20 (39-55), 16-22]

Adrien Laignel (COACH CBI) : « Je trouve que 22 points, c’est beaucoup. On a craqué physiquement. On fait un début de match moyen et elles ont beaucoup d’adresse en face. On revient à 9 points à la mi-temps. On fait une très bonne entame en deuxième mi-temps et on a des ballons pour revenir à 2-3 points dans le troisième. Suite à plusieurs erreurs défensives, on encaisse un 9-0 : le match est plié pour nous. L’écart gonfle sur la fin car on est cramé physiquement. On a fait un match intéressant qui est de bon augure pour la phase retour. La Glacerie mérite sa victoire et je les vois finir invaincues. »

Jérôme Luce (COACH USLG) : « Ifs part directement sur de la zone, on l’attaque très bien, on va provoquer des fautes, on met de l’agressivité pour aller marquer des paniers dans la raquette. Sur le premier quart, le match est assez serré, Ifs a su répondre et nous a embêtés avec des percussions à l’opposé du ballon. Sur le deuxième quart, on prend beaucoup plus de tirs extérieurs, on a trouvé de l’adresse. Le match monte en intensité, ça joue plus physique sur la fin du deuxième quart. Quelques coups de sifflet relancent un peu Ifs. Elles font une grosse entame de troisième quart, nous, on ne rentre pas très bien. Mais Jessica Nord a pris un peu feu et défensivement, le travail qu’on a fait avant fait son effet et Ifs a commencé à s’écrouler physiquement. Vraiment un gros match  »basketement » parlant pour les joueuses qui ont été toutes hyper importantes. »

– 17fts CBI, 14/20 lf CBI, 1 3pts CBI, 17fts USLG, 8/14 lf USLG, 7 3pts USLG

Marque CBI : N. Torrent-Michel, E. Dziuk 13pts, *M. Le Roux 12pts, *M. Reulet 2pts, *P. Nicolle 9pts, *M. Joseph 11pts, *M. Arnoux 2pts, G. Ollo 6pts

Marque USLG : *L. Lecacheur 10pts, *C. Drean 4pts, J. Nord 20pts, *S. Delœuvre 4pts, *F. Sorel 8pts, *J. Cossais 14pts, M. Bouin 6pts, M. Pinsard 11pts

 

AS CHERBOURG : 54
DOUVRES BCN : 57
[15-18, 10-19 (25-37), 15-7 (40-44), 14-13]

Pierre-Olivier Giot (COACH ASC) : « On est toujours habitué à bien rentrer dans les rencontres mais là : manque d’adresse, pas en place… On se prend un 2-11, on revient aussitôt. Douvres met une bonne intensité, nos passes sont mal ajustées, on n’est pas suffisamment précis. Le deuxième quart nous coûte le match, on commet sept pertes de balles en cafouillant nos relances et sur leur presse. À la mi-temps, on repart avec de meilleures intentions, on est beaucoup plus agressif en défense. Mais un autre facteur nous coûte très cher : Carel doit partir à la mi-temps. Epaillard est toujours blessée et Bertault a la finesse de commettre rapidement sa troisième et quatrième faute. Donc, on cafouille sur le plan offensif car on n’a pas d’organisatrice sur le terrain. On est à zéro faute provoquée dans le troisième quart-temps… ça me reste en travers de la gorge. On revient à 44-44, on est dans le dur et Douvres nous met à 6-0. On arrive encore à revenir et ça se joue à pas grand chose. L’équipe adverse, si tu lui donnes trop d’opportunités, elle va les saisir. Décevant, surtout qu’on s’était donné pour objectif de ne pas perdre à la maison. Bien joué pour Douvres qui a su défendre dur quand il le fallait et qui a bien attaqué la zone. Ça ne change pas grand chose au niveau du championnat. »

Antoine Dufour (COACH DBCN) : « Nous voulions confirmer notre bon match contre La Glacerie et revenir dans la course au podium. L’objectif était de mettre de l’intensité en défense pour exploiter au maximum notre jeu de transition. Nous le faisons très bien d’entrée et on met un 11-2 en quelques minutes. Ensuite, Cherbourg va revenir mais nous défendons très bien sur la première mi-temps, nous arrivons à contrôler leur jeu rapide et on se trouve bien offensivement. Leur passage sur une zone agressive en deuxième mi-temps nous met en grosse difficulté. On marque quatre points dès le début du troisième et ensuite, plus rien sur le reste du quart-temps. On a un peu perdu pied alors qu’on avait le match en main et on les a laissés revenir. Heureusement, nous étions toujours solides défensivement. Je savais que moralement, il ne fallait pas qu’elles repassent devant et heureusement, lorsqu’elles reviennent à égalité 44-44 dans le quatrième, on arrive à enchaîner avec un 6-0. Notre fin de match est un peu brouillonne avec des pertes de balles sur la zone-presse, mais le plus important, c’est qu’on en sorte vainqueur. Même si Cherbourg nous a beaucoup fait douter, je trouve que nous avons bien négocié ce match et nous avons toujours été devant. Les filles ont fait un gros match dans l’intensité et la solidarité. C’était un très beau match à voir et à jouer. »

– 21fts ASC, 10/12 lf ASC, 2 3pts ASC, 13fts DBCN, 15/23 lf DBCN, 4 3pts DBCN

Marque ASC : *M-A. Carel 3pts, É. Yssembourg 8pts, *A-C. Née 15pts, A. Poirier 12pts, *C. Bertault 4pts, S. Villeneuve-Pasco 3pts, *C. Corvez 7pts, P. Dréan, *A. Omont 2pts

Marque DBCN : M. Joba 9pts, M. Gautier, *M. Guillaume 14pts, *A. Volard 4pts, *J. Levernieux 9pts, *C. Miquelot 3pts, P. Plouhinec 6pts, K. Cybulska 6pts, *J. Bécam 6pts

 

CLASSEMENT

Selon les résultats des équipes bas-normandes en N3, le nombre de descentes peut varier (pour l’instant 2, Équeurdreville étant relégable en N3).
Venoix est désormais hors-course pour le Titre. (©Sport à Caen)

 

TOP 10 SCOREUSES PNF DE LA 12ème JOURNÉE :

CLASS

JOUEUSE

POINTS

1

C. Seigneurie (CSB)

37pts

2

L. Baudet (UBCUA)

25pts

#

C. Guermont (AGC)

25pts

4

A. Lerorgeron (ABCH)

23pts

5

M. Maurouard (AGC)

20pts

#

J. Nord (USLG)

20pts

7

E. Bonnavenure (ABCH)

16pts

#

C. Godard (CNB)

16pts

9

C. Azziza (UBCUA)

15pts

#

A-C. Née (ASC)

15pts

#

K. Kieda (CSB)

15pts

Commentaires

févr.
12:00
mai
20:00
mai
08:00