CABOURG BASKET : site officiel du club de basket de Cabourg - clubeo

PRE-NAT' FEMININE : L’Open lance la saison des douze équipes

8 octobre 2017 - 09:46

04 octobre 2017 Ecrit par  Antoine Dufour & Pierre Salzmann-Crochet

Basket. Première journée de Pré-Nationale Féminine - OPEN. La reprise du championnat se déroulait ce dimanche aux gymnases du Caen Nord Basket. L’occasion de voir évoluer toutes les formations de la région. Tout comme chez les garçons la veille (sans pour autant atteindre le degré de folie de l'Open masculin. Était-ce possible?), nous avons pu assister à des rencontres serrées et quelques premières surprises.

Les chiffres de la journée :

- 1, une seule faute technique pour cette première journée.

- 8, soit l’écart moyen lors de cet open. Seule La Glacerie s’est imposée par plus de 10 points d’écart.

- 28, soit le nombre de points inscrits par Marine Maurouard.

- 27% / 29%, soit les pourcentages aux lancers de Venoix et La Hague (respectivement 3/11 et 8/27). 19 ratés de la Hague... pour un écart de 5 points au final !

- 83%, le CS Bayeux finit lui à 83% aux lancers-francs avec un joli 20/24.

- 6, soit le nombre d'équipes en dessous des 50% aux lancers.

- 14, Seigneurie a marqué 14 points dans le dernier quart-temps. Vous avez dit clutch ?

 

Les affiches de la prochaine journée : CS BAYEUX vs US LA GLACERIE

 

Le premier choc de cette saison opposait l’US La Glacerie au CB Ifs. Match remporté par les Manchotes dans le seul match avec plus de dix points d’écart (52-37). Face à une équipe ifoise qui devrait conserver son rôle de trouble-fête de l'an passé, les Glacériennes ont rapidement fait l'écart après trois minutes de chauffe avant de se relâcher un peu en seconde partie de match. Affirmant clairement que l'objectif est de faire l'ascenseur, les Manchottes n'ont pas raté leur entame face à une équipe qui aurait pu les surprendre.
Le second choc a vu les Bajocasses s’imposer contre l’Avant-Garde 73-82 dans un match à rebondissements multiples. Nous revenons en détail sur ce match qui fut sûrement le plus palpitant de la journée. Après avoir mené pendant trois quarts-temps, les joueuses de Mathieu Auzoux ont commencé à fatiguer dans le dernier quart. Et comme ceci a coïncidé avec un pic d'adresse du CSB, la tendance s'est inversée et Bayeux a remporté un match physique, intense et très agréable à regarder.

Du côté des surprises, le Caen Nord Basket 57-53 s’impose face à La Hague, tout juste descendue de Nationale 3. Malgré un effectif fortement diminué et un échauffement bâclé, les Nord-Caennaises ont surpris des Urvillaises-Nacquevillaises très très jeunes, dépourvues de leur meneuse et qui ont perdu leur deux meilleures scoreuses au cours de l'intersaison. Plus agressives, plus adroites et excellentes dans les coupes vers le panier, les joueuses du CNB ont pu créer la surprise.

Pas de victoires pour les promues d’Alençon et de Caen Venoix, respectivement défaites par Cabourg et l’USO Mondeville, dans deux matchs qui pourraient peut-être déjà compter pour le maintien. Les Alençonnaises se sont inclinées 57-63 face à Cabourg dans un match assez disputé. Si Cool a maintenu les Ornaises dans la partie et que l'équipe est passée devant en fin de troisième quart, l'expérience des Cabourgeaises et le talent de Percheron (10 points dans le dernier quart en exploitant un maximum le collectif de son équipe pour trouver des paniers faciles) a fait la différence en fin de partie.
Le Caen Venoix a quant à lui était défait par l'USO Mondeville 49-59. Après avoir démarré pied au plancher, les Mondevillaises voient leurs adversaires réagir dans le deuxième quart, trouvant un peu d'adresse lointaine, et même passer devant. Après la pause, n'étant pas au top en terme d'adresse, l'USOM va faire jouer son physique pour finalement l'emporter au forceps et en défense.

Malheureusement, la rencontre Douvres - Cherbourg a été remise pour cause de panne d’électricité. Dommage, ce match aurait pu être intéressant avec deux équipes au recrutement monstrueux (Joba, Bluche, Adras, Gautier, Bécam, Bizet et Petiton pour Douvres. Omont, Née Dubreucq, Carel, Villeneuve et Epaillard pour Cherbourg).

 

AVANT GARDE CAEN : 73

CS BAYEUX : 82

[17-16, 17-17 (34-33), 26-20 (60-53), 13-29]

(Ayant été présent au match, match étant clairement le plus intéressant de la journée, on fait un petit résumé en plus des déclarations des coaches)

Dès midi, on démarrait cet Open avec une affiche alléchante entre Bayeux, vice-champion de PNF la saison passée, et l'Avant Garde, qui vient de descendre de N3. Même si l'équipe du CSB avait subi beaucoup de modifications par rapport à l'an passé (la faute à quatre joueuses indisponibles parce qu'elles ont décidé d'assurer l'avenir du basket bas-normand), le match promettait d'être intéressant, il le fut. Les Caennaises démarrent mieux le match en se montrant plus agressives mais comme celles-ci ont des oublis monumentaux au rebond, le CSB reste dans le match et deux tirs primés consécutifs permettent aux Bajocasses de ne compter qu'un point de retard. Deuxième quart : l'AGC prend un peu d'avance grâce au trio Vrac – Maurouard – Pailler. Le match monte en intensité et l'Avant Garde commence à commettre des fautes et à se frustrer, à l'image de l'entraîneur, énervé par quelques décisions arbitrales, qui prend une technique pour avoir été un peu trop gesticulant. Pendant ce temps, Barthes-Raucq collectionne les rebonds, Kieda obtient des lancers et à la pause, l'écart est toujours d'un petit point. Une fois n'est pas coutume, les joueuses de Mathieu Auzoux vont reprendre un petit avantage. Pinto Lutumba efffectue un boulot monstre sous le panier et Maurouard virevolte dans la défense adverse et enchaîne les lay-ups. Bayeux reste à une distance raisonnable en se montrant intraitable aux lancers. C'est donc dans le dernier quart-temps que le match va basculer. La fatigue se fait sentir du côté de l'AGC, le collectif tourne moins bien, les balles perdues s'accumulent, la frustration monte. Pendant ce temps, Seigneurie, qui avait jusque-là une adresse sur courant alternatif, décide de donner un gros coup de boost à son équipe avec 14 points dans ces dix dernières minutes, elle et Mallet plantent des 3-points assassins, les Bayeusaines passent rapidement devant et agrandissent petit à petit l'écart. Exténuées et malgré les derniers assauts de Maurouard qui finira avec 28 pions au compteur, les filles de L'Avant Garde s'inclinent de 9 points. Perdre face à un adversaire qui n'a mené que sept minutes a de quoi frustrer et d'ailleurs, l'ambiance était tendue du côté de l'équipe vaincue à la fin du match. Espérons que ça ne porte pas préjudice à l'AGC qui a vraiment l'effectif pour jouer le haut de tableau. Il faudra travailler l'endurance pour tenir le coup sur toute une rencontre. Concernant le CSB, l'équipe est encore en rodage avec quatre nouvelles joueuses par rapport à l'année dernière mais la puissance offensive et l'entente sont toujours là. Les Bajocasses sont restées en embuscade jusqu'au dernier acte où l'équipe a connu un pic d'adresse pour renverser le match. Et quand on sait que Kieda n'était pas encore au top de sa forme, on ne doute pas que Bayeux jouera encore le haut de tableau. Notons un très joli 20/24 aux lancers de la part de l'équipe vainqueur.

Mathieu Auzoux (COACH AGC) : « Je suis déçu mais la défaite est logique. On fait trois bons quarts-temps en terme de basket, je pense qu'on a été supérieur dans le jeu à plusieurs reprises, et puis sur la fin de match, on se désunit collectivement, les filles commencent à être fatiguées, elles se font des reproches, les pertes de balles s'accumulent et l'expérience de Kieda, Barthes-Raucq et les tirs de Seigneurie font la différence. Quand on explose, elles se mettent dans la brèche et elles nous poussent juste ce qu'il faut pour passer devant. J'ai des regrets évidemment parce qu’on aurait dû prendre ce match qui était largement à notre portée. Maintenant, il y a eu quelques incohérences à des moments importants dans l'arbitrage mais ce n'est pas à cause d'eux qu'on perd. On n'a pas su former une équipe dans les moments difficiles. Je me suis déconcentré aussi, j'ai sûrement fait quelques erreurs de coaching, on a été pénalisé par les fautes, notamment Jerria Pinto Lutumba qui livrait un gros duel avec Kasia Kieda. Bayeux réalise pour moi ce qui est un hold-up parce qu'on a mené tout le match mais la victoire est méritée tant elles ont maîtrisé la fin de match. »

 

Jean Malassigne (COACH CSB) : « L'Avant-Garde descend de N3, elles ont l'expérience et puis surtout, on a une nouvelle équipe avec quatre filles de l'an passé qui ne sont pas là à cause d'un petit virus de grossesse. L'Avant-Garde nous a un peu embêtés sur ses 1-3-1 et nous, on a défendu en zone sur le deuxième quart-temps mais on n'a pas été bon sur cette défense. C'est pour ça qu'à la mi-temps, on est à -2, on s'en sort bien en n'étant qu'à 2 points d'écart. Quand on repasse en fille-à-fille sur le troisième et quatrième quart, les adversaires sont relativement vite dans la pénalité ce qui fait qu'on peut marquer des lancers. Elles non plus n'ont pas beaucoup de déchets sur les lancers. C'était un match accroché, j'ai l'impression que c'était pareil hier pour les garçons. On n'a pas l'impression que c'est le début de saison, c'est un tournoi. »

 

- 21fts AGC, 11/17 lf AGC, 4 3pts AGC, 1ft T AGC, 14fts CSB, 20/24 lf CSB, 6 3pts CSB

Marque AGC : A. Filley, L. Vrac 9pts, *C. Guermont 8pts, M. Baron, L. Guyonvarch, *E. Amice 6pts, *M. Maurouard 28pts, *E. Pailler 7pts, *J . Pinto Lutumba 15pts

 

Marque CSB : E. Lemarie 3pts, *C. Seigneurie 24pts, *L. Viseur 8pts, M. Diere, *L. Raucq 17pts, *B. Mallet 11pts, *C. Lemennais 5pts, K. Kieda 14pts

 

CAEN VENOIX BASKET : 49
USO MONDEVILLE : 55

[7-20, 22-7 (29-27), 8-12 (37-39), 12-16]

 

Franck Dziuk (COACH CVB) : « C’était la première fois que Venoix évoluait à ce niveau-là, donc il y a une période de découverte, il y a un palier entre ces deux divisions, ça c’est clair. Il va falloir un peu de temps pour que les joueuses acceptent le niveau, car on a plein de manques. Mais elles ont quelque chose de très appréciable ces jeunes filles, elles ont la volonté d‘apprendre, d’écouter et de progresser. Est-ce que ça sera suffisant pour se maintenir ? Je ne sais pas. Mais est-ce que ça sera suffisant pour se faire plaisir elles et moi ? Je pense, oui. On va essayer de faire mentir les pronostics.

 

Alex Devaux (COACH USOM) : « On s’est fait très peur. On démarre très fort dans l’agressivité défensive. Derrière, on encaisse un 6-0, je décide de passer en zone, et on prend beaucoup de 3 points. Ils repassent devant avant la mi-temps. Dans les deux derniers quarts, on rate pas mal de paniers mais physiquement on est là, on a eu de l’orgueil. On s’entraîne depuis mi-août, et je pense qu’on a gagné le match physiquement et dans l’agressivité défensive. Très bon arbitrage, si on pouvait être sifflé tout le temps comme ça ! »

 

- 16fts CVB, 3/11 lf CVB, 4 3pts CVB, 11fts USOM, 11/15 lf USOM, 2 3pts USOM, 1ft U USOM

Marque CVB : *P. Barre 11pts, N. Saussais, C. Quentel 9pts, *Z. Schmitt 6pts, *E. Sauvetre 6pts, L. Todesco, L. Peribe 8pts, M. Lazzaro, *M. Azema 2pts, *M. Coutant 7pts

Marque USOM : *A. Lanchas 10pts, *E. Perrotin 5pts, *L. Pailler 13pts, *O. Picot 4pts, J. Ait-Idder 4pts, S. Bouabib 11pts, A. Goudeau 6pts, G. Lebreton, M. Herbline 2pts, *L. Marie.

 

CAEN NORD BASKET : 57

ABC LA HAGUE : 53

[9-11, 23-11 (32-22), 12-13 (44-35), 13-18]

(Comme nous étions présents au match, les déclarations des entraîneurs ne reviennent que très brièvement sur le déroulé de la rencontre. Nous faisons donc un petit résumé)

Honnêtement, quand on a vu Caen Nord arriver à six, en retard, sans deux joueuses majeures, sans leurs licences, sans s'échauffer correctement et ce, avant d'affronter La Hague, équipe comptant deux joueuses supplémentaires descendant de N3 et qui s'étaient bien échauffées, on s'attendait à un massacre monumental. Heureusement, on a eu tort et on a eu droit à un match intense, plaisant bien qu'un peu haché. Les Nord-Caennaises résistent dans le premier quart et déroulent dans le second. Les très bonnes coupes offrent des paniers faciles et en plus, les locales ont de l'adresse. En face, l'ABCH manque de mouvement en attaque et les joueuses se montrent trop gentilles. N'ayant rien à perdre vu les conditions du match, les filles du CNB jouent parfaitement leur rôle en étant plus dures, multipliant les petits contacts et en réclamant les fautes. Très jeunes (et sans Hamel, la meneuse), les joueuses de La Hague peinent à répondre et sont menées de 10 points à la mi-temps. Le troisième quart est haché, il y a des fautes et les contacts s'intensifient, notamment sur une action un peu brouillonne : Lerogeron se cogne violemment contre la table de marque suite à un rude contact avec Leroy. Caen Nord conserve l'avantage (+9). Dans le dernier quart, les Manchottes vont grignoter leur retard grâce aux 3-points de Birette mais le CNB va tenir jusqu'au bout pour finalement créer la surprise et s'imposer de 4 points. Un chiffre fait très mal à l'ABCH : 8/27 aux lancers ! Cette équipe très jeune (environ 19 ans de moyenne d'âge) n'a pas réussi à rivaliser en terme d'agressivité. A contrario, Caen Nord n'a pas hésité à aller au charbon et a fait preuve de caractère (notamment en réclamant et en râlant au bon moment). L'équipe a été vaillante et a fait preuve d'adresse. Quand la meneuse et l'intérieure seront de retour, ça pourrait devenir intéressant.

 

Boris Renaux (COACH CNB) : « Match plaisant au final. À six c'était compliqué, sans notre poste 1 et sans notre poste 5. Mais les filles ont été vaillantes. On doit gérer à la fin parce que c'était compliqué, on a bien mis en place le jeu de contre-attaque en première mi-temps et puis en deuxième mi-temps, on était fatigué, on essaye de garder l'écart et en face, ça revient. Il n'aurait pas fallu trois minutes de plus mais les filles ont été vaillantes pour une fois. C'est le premier match, je n'avais jamais gagné à l'Open, qu'est-ce qu'on demande de plus ? »

 

Olivier Birette (COACH ABCH) : «  Pas une grosse prestation, on n'a vraiment pas été adroit, à l'image des lancers. Même en défense, on n'était pas dans les attitudes. On avait fait une bonne prestation pourtant. Est-ce que le contexte a joué ? On n'a jamais réussi à se mettre dedans et à sortir la tête de l'eau. Hamel nous a manqué hier, on a un groupe jeune. Dans le reste du jeu, elles ont fait preuve de plus d'agressivité que nous, elles n'ont pas hésité à aller au charbon. On a été trop gentil. »

 

- 20fts CNB, 4/10 lf CNB, 3 3pts CNB, 3fts U CNB, 16fts ABCH, 8/27 lf ABCH, 3 3pts ABCH, 1ft U ABCH

 

Marque CNB : *A. Brunelle 12pts, *A. Leroy 8pts, *T. Lebourgeois 11pts, A. Monteiro 9pts, *M. Bacon 8pts, *M. Lecourtois 9pts

 

Marque ABCH : E. Bonnaventure 8pts, O. Pasquier 12pts, E. Pauze 2pts, *F. Birette 13pts, *L. Poutas, *C. Brionne 10pts, *A. Lerogeron 2pts, *L. Hacquebey 6pts

 

CTC UBCU ALENCON : 57
CABOURG BASKET : 63

[11-17, 16-16 (27-33), 18-12 (45-45), 12-18]

 

Mathieu Bougon (COACH CTC UBCUA) : « On a voulu mettre une énorme intensité en défense, on a essayé. J'ai des jeunes joueuses donc je voulais qu'elles défendent fort et qu'on puisse courir beaucoup en attaque. On ne l'a pas trop mal fait en première mi-temps. On avait un peu de mal, sur les rapports de taille dans la raquette, à les contrôler dos au panier notamment. Après, on a manqué d'efficacité en attaque, on a manqué quelques paniers faciles. Malgré tout, on est resté à portée tout le long du match, à 5-6 points. On repasse même devant à un moment et puis dans le quatrième quart, on a péché un peu par jeunesse, les filles manquent encore d'expérience, on voit que l'équipe adverse a mieux géré la fin que nous. Nous, on s'est un peu affolé sur leur défense 1-3-1, on n'a pas su trouver les solutions, on a perdu beaucoup de ballons parce que, justement, on a des joueuses qui sont encore jeunes et qui ne sont pas habituées à attaquer ce genre de défense. On craque en fin de match mais on reste à 6 points, ce n'est pas si mal. Pour un premier match, on n'est pas si déçu que ça. »

 

Claude Martin (COACH CB) : « Un match difficile, un match de rentrée face à une bonne équipe d'Alençon qui a été agressive: c'est jeune, ça court, ça saute, c'est agressif dans le bon sens du mot. Nous, on a un petit peu plus d'expérience, on aurait dû se mettre un petit peu plus à l'abri au moment où on avait +10. Maintenant, on est content de cette victoire, en plus, elle est comptée comme étant à l'extérieur. Ce ne sera pas facile de gagner à Alençon cette saison. On est dans un jeu avec plus d'expérience donc en fin de match, on a su poser, par rapport au jeu d'Alençon, un jeu beaucoup plus rapide. Nous, à un moment, on essayait de jouer pareil mais ça n'allait pas très bien donc on a posé un peu plus notre jeu. »

 

- 27fts UBCUA, 6/13 lf UBCUA, 5 3pts UBCUA, 1ft U UBCUA, 15fts CB, 17/31 lf CB, 0 3pts CB

Marque CTC UBCUA : M. Roy, G. Cherel, *L. Mesnage 6pts, *J. Guerrier 3pts, *J. Boulard 6pts, *A. Senegas 10pts, C. Azziza 4pts, L. Guyomard 8pts, P. Boulard 3pts, *P. Cool 17pts

 


US LA GLACERIE : 52
CB IFS : 37

[14-6, 16-11 (30-17), 11-8 (41-25), 11-12]

 

Jérôme Luce (COACH USLG) : « On est satisfait de cette première victoire, puisque Ifs est une équipe qui va être pénible à jouer, et en plus, c’était un match qui était programmé chez nous, donc on n’avait pas trop le droit de se tromper. On avait un peu peur cette semaine même si on avait fait une bonne prépa. On a fait une belle première mi-temps, la deuxième est un peu moins aboutie, on s’est un peu relâché, on a pris quelques contre-attaques. Dans l’ensemble, on est fier de ce qu’on vient de faire aujourd’hui, que du positif ! On lance bien notre saison, et maintenant, il faudra concrétiser derrière. »

 

Adrien Laignel (COACH CBI) : « Début de match poussif pour les deux équipes, aucun point après les trois premières minutes. Après, l’écart se creuse vite pour La Glacerie. Je pense qu’il n’y a pas grand-chose à dire sur le match, on est tombé sur les favoris du championnat. Il n’y aura pas deux équipes comme elles qui vont mettre autant de pression défensive, autant de rythme en attaque. Je déteste dire ça, mais c’est une défaite encourageante, même si une défaite n’a rien d’encourageant. Il y a des améliorations à faire dans le contenu mais je pense qu’on est sur la bonne voie. Rencontrer les favoris du championnat a permis à nos jeunes de voir qu’elles doivent encore franchir un palier. L’arbitrage a été cohérent, et bonne ambiance. »

- 15 fts USLG, 8/17 lf USLG, 1 3pts USLG, 1ft U USLG, 15 fts CBI, 7/16 lf CBI, 0 3pts CBI, 1ft U CBI

 

Marque USLG : L. Lecacheur 7pts, *C. Drean 4pts, *S. Deloeuvre 12pts, *F. Sorel 10pts, *J. Cossais 4pts, M. Bouin 4pts, *L. Brun 6pts, S. Sauvey 5pts

 

Marque CBI : N. Torrent-Michel 2pts, E. Dziuk 4pts, *A. Geraudel 8pts, M. Le Roux 4pts, *M. Reulet 4pts, *P. Nicolle 6pts, *M. Joseph 2pts, M. Arnoux 4pts, J. Reulet 2pts, *G. Ollo 1pt

 

DOUVRES BCN : [reporté]
AS CHERBOURG : [reporté]

[À cause d'une coupe de courant, le match a été reporté et devrait se jouer fin octobre.]

CLASSEMENT

1

UNION SPORTIVE LA GLACERIE

1v - 0d

2pts

+15

2

CERCLE SPORTIF BAYEUX

1v - 0d

2pts

+9

3

CABOURG BASKET

1v - 0d

2pts

+6

3

USO MONDEVILLE

1v - 0d

2pts

+6

5

CAEN NORD BASKET

1v - 0d

2pts

+4

6

ASSUN BASKET CLUB DE LA HAGUE

0v - 1d

1pt

-4

7

CTC UBCU ALENÇON

0v - 1d

1pt

-6

7

CAEN VENOIX BASKET

0v - 1d

1pt

-6

9

AVANT GARDE CAEN

0v - 1d

1pt

-9

10

CLUB BASKET D'IFS

0v - 1d

1pt

-15

11

DOUVRES BCN (-1 match)

0v - 0d

0pt

0

12

AS CHERBOURG (-1 match)

0v - 0d

0pt

0

Selon les résultats des équipes bas-normandes en N3, le nombre de descentes peut varier. De plus, les décisions en hautes instances (FFBB) peuvent aussi faire évoluer le nombre de descentes.

 

Merci aux arbitres de cette journée : Thibault Lesieux, Sarah Montembault, Mathias Bosquet, Arnaud Le Lézec, Robin Assire, Thibault Allerme, Olivier Cardia, Hugo Labelle, Jospeh Cau, Adrien Leroy

Commentaires